JO - Team Belgium

Voici tous les résultats à retenir de cette nuit olympique du côté de Pyeongchang.

Ski/combiné: Hirscher s'impose devant Pinturault et Muffat-Jeandet

Les Français Alexis Pinturault et Victor Muffat-Jeandet ont apporté à la France ses 4e et 5e médailles en prenant les 2e et 3e places du combiné derrière l'intouchable Autrichien Marcel Hirscher, qui a décroché son premier titre olympique, mardi aux Jeux de Pyeongchang.

Hirscher s'est imposé avec 23/100e d'avance sur Pinturault, qui s'annonçait comme son principal concurrent pour le titre, et 01 seconde 02/100e sur Muffat-Jeandet.

Alexis Pinturault, médaillé de bronze sur le slalom géant à Sotchi en 2014, avait réussi le 10e temps de la descente mais il n'a rien pu faire pour contenir Hirscher, malgré ses trois dixièmes d'avance sur l'Autrichien au départ du slalom.

"J'étais le favori après la descente mais Marcel Hirscher après ce qu'il a montré depuis le début de la saison, notamment en slalom, c'était très difficile pour moi de pouvoir rivaliser. Je suis tout simplement très content, je me suis bien battu, j'échoue à 20/100e, il était plus fort que moi aujourd'hui", a réagi Pinturault à l'arrivée, au micro de France TV.

Pinturault, qui avait remporté le combiné de Bormio fin décembre, a en outre eu le plaisir de partager sa médaille avec son coéquipier Victor Muffat-Jeandet, qui s'était pour sa part imposé dans le combiné de Wengen en janvier.

"VMJ" a réussi une superbe manche de slalom sur laquelle il n'a perdu que 01/100e sur Hirscher, un exploit, mais son retard concédé sur la descente, qu'il a terminée avec le 29e temps, a été rédhibitoire pour jouer la victoire. Sa première médaille olympique satisfaisait cependant pleinement le skieur de Val-d'Isère.

"J'étais tellement énervé de cette descente", a dit Muffat-Jeandet sur France TV. "Mais finalement, je suis resté bien concentré, j'y ai toujours cru. (...) C'est ma première médaille olympique, on va profiter de ça tous les deux" (avec Alexis Pinturault).

A noter également l'excellente 6e place de Thomas Mermillod-Blondin.


Kim Meylemans a connu une journée d'entraînement difficile

Kim Meylemans a disputé son deuxième entraînement, mardi, sur la piste du skeleton à Pyeongchang. Une session qui ne s'est pas déroulée comme espéré.

"C'était difficile. En soi, ce ne sont pas des mauvais runs, mais mes temps ne sont pas trop bons pour l'instant. Je pense que je n'ai jamais été dans le top-15 aujourd'hui. C'est un peu râlant", a-t-elle raconté. "Il nous reste encore une journée avec les runs cinq et six. Et puis un jour de pause avant de commencer. Il y a encore beaucoup de travail."

Meylemans, 21 ans, explique avoir des problèmes dans deux virages, le deux et le neuf. "Nous devons résoudre ces problèmes. C'est très étrange, car au début de la semaine, je n'avais pas ces difficultés. En ce moment, je peux difficilement dire ce qui cloche. J'ai été malade ces derniers jours et je ne commence donc pas à fond. Cela explique quatre dixièmes. Mais c'est frustrant d'avoir déjà beaucoup essayé pour arriver aux mêmes résultats. Heureusement il reste encore une journée. Je garde le courage."

Les deux premières manches du skeleton sont programmées vendredi au Olympic Sliding Centre.


Shaun White meilleur score des spectaculaires qualifications de l'halfpipe

Les qualifications du halfpipe messieurs en snowboard, mardi, aux Jeux Olympiques de Pyeongchang, ont été de très haut niveau: cinq snowboarders ont dépassé les 90 points, alors que la barre pour se hisser en finale a été fixée, par le douzième et dernier qualifié, l'Australien Kent Callister à 77.00 points.

Shaun White, 31 ans, champion olympique en 2006 et 2010, a réussi lors de son deuxième run le meilleur score, 98.50, tout près de la note maximale de 100. La finale, programmée mercredi à 10h30 heure locale (2h30 heure belge) promet d'être palpitante car l'Australien Scotty James (96.75), le Japonais Ayumu Hirano (95.25), l'Américain Ben Ferguson (91.00) et le Japonais Raibu Katayama (90.75) ont également franchi le cap des 90 points.


Le shorttracker japonais Kei Saito contrôlé positif

Le patineur japonais Kei Saito, engagé en shorttrack, a subi un contrôle antidopage positif, a annoncé mardi le Tribunal arbitral du sport (TAS). Ce qui fait de lui le premier cas de dopage des JO-2018 d'hiver de Pyeongchang.

"Kei Saito a été testé positif à l'acétazolamide, un produit diurétique considéré comme masquant, durant un test hors compétition", a précisé le TAS. "L'athlète a accepté, sur base volontaire, d'être suspendu provisoirement et de quitter le village olympique." Aucun résultat des Jeux ne sera affecté: Saito, 21 ans, est membre du relais 5.000 m messieurs programmé ce mardi. Il est le premier Japonais pris pour dopage à des JO d'hiver. "Je veux me battre pour prouver mon innocence", a réagi Saito dans un communiqué. "Je suis extrêmement surpris. Je n'ai jamais pris de produits dopants et n'ai donc jamais eu l'intention de les cacher."


Le phénomène Chloe Kim, 17 ans, survole le halfpipe avec un score final de 98.25

La jeune Américaine Chloe Kim, 17 ans, est devenue championne olympique du halfpipe, en snowboard, mardi, aux Jeux de Pyeongchang. Avec un score presque parfait de 98.25, elle a devancé la Chinoise Liu Jiayu (89.75) et sa compatriote Arielle Gold (85.75).

Kim, 17 ans, est le nouveau phénomène du snowboard. Depuis 2014, elle a remporté au moins une médaille à chaque édition des X-Games. En 2015, elle est devenue la plus jeune snowboardeuse à décrocher la médaille d'or aux X-Games à Aspen. L'année suivante, alors qu'elle n'avait que 15 ans, Kim avait signé un score parfait de 100 lors de l'US Grand Prix à Park City. Une performance réalisée une seule fois dans l'histoire, par Shaun White. Elle était devenue par la même occasion la première snowboardeuse à enchaîner deux 1.080 degrés, soit trois tours complets. Lundi, en qualifications, Kim avait déjà marqué les esprits avec un score de 95.50. Mardi, en finale, elle a directement mis les choses au clair, avec un premier run à 93.75 points. La Chinoise Liu Jiayu, 25 ans, s'est approchée grâce à un deuxième run à 89.75 points. Malgré un spectaculaire dernier run, la Chinoise manquait la réception de sa dernière figure et ne parvenait pas à améliorer son score. Assurée du titre, Kim, qui s'élançait en dernier, pouvait alors aborder son dernier run sans pression. Le résultat, c'est une note qui frôle la perfection, 98.25. L'Américaine Arielle Gold a pris le bronze (85.75). Team USA poursuit ainsi sa domination dans les épreuves de snowboard après les succès en slopestyle de Redmond Gerard chez les messieurs et Jamie Anderson chez les dames. En halpipe, les athlètes réalisent des figures en descendant une demi-lune inclinée, une structure semi-cylindrique. En 2014, l'Américaine Kaitlyn Farrington avait été titrée devant l'Australienne Torah Bright et une autre Américaine, Kelly Clark.