JO - Team Belgium

Le duo russe a été disqualifié de l'épreuve du double mixte en curling suite au contrôle positif subi par Aleksandr Krushelnitckii, a annoncé jeudi le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). En conséquence, Krushelnitckii et son épouse Anastasia Bryzgalova, avec qui il faisait équipe, perdent leur médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pyeongchang. Le double mixte norvégien récupère le bronze a annoncé la fédération mondiale de curling.

Krushelnitckii a été contrôlé positif au meldonium. "L'athlète a avoué une violation des règles antidopage. Il est disqualifié du double mixte et est exclu des Jeux Olympiques, son accréditation lui sera retirée", a indiqué le TAS.

La modification du classement officiel de l'épreuve de double mixte et la réaffectation de la médaille de bronze relèvent de la responsabilité de la Fédération mondiale de curling (WCF) et du Comité Olympique International, précise encore le TAS.

Krushelnitckii et Bryzgalova avaient battu dans le match pour le bronze le duo norvégien formé par Kristin Skaslien et Magnus Nedregotten.

"L'athlète a accepté une suspension provisoire au-delà de la période des Jeux et s'est réservé le droit de demander l'élimination ou la réduction de toute période d'inégibilité sur base de 'aucune faute ou négligence' après la fin des Jeux", a ajouté le TAS.

Le sportif avait admis le contrôle positif tout en niant s'être dopé volontairement. "Je suis prêt à dire ouvertement que jamais, à aucun moment au cours de ma carrière sportive, je n'ai utilisé de substance interdite ou d'autres moyens malhonnêtes. Seule une personne dépourvue de bon sens serait capable de se doper, d'autant plus s'il s'agit de meldonium, à la veille des Jeux Olympiques, où le niveau de contrôle est au plus haut", avait-il déclaré.

La mise au jour d'un système de dopage institutionnalisé avait entraîné le 5 décembre la suspension du Comité olympique russe (ROC), interdisant de facto de participation aux Jeux les sportifs russes.

Le CIO avait dans le même temps décidé d'accorder des invitations à un certain nombre de sportifs russes dont le parcours et le profil, scrupuleusement étudiés par un panel de spécialistes, permettaient d'établir qu'ils sont "propres". Au total, 168 Russes participent aux JO de Pyeongchang sous la bannière olympique.

Krushelnitsky était l'un d'eux. Avec Bryzgalova, il prenait part aux Jeux en tant que "athlètes olympiques de Russie".