JO - Team Belgium

Martin Fourcade a décroché lundi un nouveau titre de champion olympique de poursuite en biathlon, la 3e médaille d'or olympique de sa carrière, qui lui permet de rejoindre Jean-Claude Killy en tant que sportif français le plus titré de l'histoire des JO d'hiver.

Fourcade, décevant 8e dimanche en sprint, a pris une éclatante revanche en écrasant la poursuite pour offrir à la France sa 3e médaille des JO-2018 après l'or de Perrine Laffont en bosses dimanche et le bronze d'Anaïs Bescond, également en biathlon.

Fourcade a devancé la surprise suédoise Sebastian Samuelsson, en argent, et l'Allemand Benedikt Doll, en bronze.

Le Français, jamais aussi fort qu'après avoir connu une déception, n'a pas laissé passer l'occasion d'ajouter une nouvelle ligne à son immense palmarès.

Le voici désormais l'égal de Killy, héros des JO de Grenoble 1968, qui, avec son triplé en ski alpin (descente, slalom et slalom géant), attendait depuis un demi-siècle qu'un autre Français veuille bien compiler l'or comme lui.

Champion olympique de poursuite et de l'Individuelle à Sotchi en 2014, Fourcade a donc réussi son pari à la deuxième course de Pyeongchang-2018.

Le porte-drapeau de la délégation française compte désormais cinq médailles olympiques, puisqu'il a également conquis l'argent sur la mass-start des JO-2010 (Vancouver) et des JO-2014.

Parti avec 22 secondes de retard sur la tête de course - l'Allemand Arnd Peiffer vainqueur du sprint - Fourcade, tout en prenant le temps de brandir le poing haut après ses derniers tirs et de se saisir d'un drapeau tricolore dans les derniers mètres, a rejeté sur la ligne ses adversaires à plus de 12 secondes pour Samuelsson et 15 secondes pour Doll.

Plus impressionnant encore, le 4e, le Norvégien Tarjei Boe, est relégué à plus d'une minute, un gouffre.

Avec une seule faute au tir, c'est le trio le plus précis face aux cibles qui a phagocyté le podium.