Omnisports

Pour sa première participation aux Championnats du Monde juniors, Lois Petit a décroché une superbe médaille de bronze, ce mercredi, à Zagreb. La Tournaisienne de 18 ans a, en effet, battu l'Ouzbeke Muratbaeva au terme d'un combat rondement mené... 

Lois a marqué son premier avantage à mi-parcours sur un superbe mouvement. Libérée, elle a, ensuite, poursuivi sur sa lancée, harcelant son adversaire. Plus mobile, Lois Petit a encore projeté Muratbaeva et a enchaîné au sol avec une immobilisation, dont l'Ouzbeke n'a pu sortir ! Vice-championne d'Europe, mi-septembre, à Maribor, notre compatriote a, ainsi, décroché sa première médaille sur la scène mondiale, en -44 kg, au terme d'une longue et superbe journée qui l'a vue être opposée à de redoutables adversaires, dont elle se souviendra.

Exemptée du premier tour, vu son statut de n°1 mondial mi-octobre, Lois avait, auparavant, éliminé la Hongroise Klein sur clé de bras, mais était tombé face à l'agressivité et au style atypique de la Kazakh Abuzhakynova, victorieuse de notre compatriote après 6 min. 28 de combat ! Repêchée, Lois se retrouva, alors, face à la Nord-Coréen Jo pour un autre (très) long face-à-face : 7 min. 38 ! Mais, cette fois, elle eut heureusement le dernier mot, l'arbitre pénalisant logiquement son adversaire pour passivité. Soulagement et repos, le bloc final étant, comme toujours dans ce genre d'événement, prévu deux heures plus tard...

En -60 kg, Naoufal Ez Zerrad fut égal à lui-même, généreux et offensif. Exempté du tour initial, le Bruxellois a écarté le Tchèque Vopat en le retournant au sol, puis le Colombien Rojas avec une clé de bras. En quarts de finale, Nao se retrouva, alors, face au redoutable Japonais Koga, contre qui il s'inclina. Renvoyé aux repêchages, notre compatriote ne put rien face au terrible Mongol répondant au nom typique de... Jagvaraldorj, se classant donc septième de ce Mondial, après sa médaille de bronze aux Championnats d'Europe.

En -55 kg, Julien Debruycker a dominé son premier adversaire, le Roumain Luncan, avant de tomber sur plus fort que lui en la personne du Russe Isaev... Malmené, Julien a quand même démontré un bel enthousiasme pour sa dernière apparition dans cette catégorie. L'an prochain, le Tournaisien montera, en effet, en -60 kg. Un autre défi pour lui !

La seule mauvaise nouvelle de cette journée initiale est venue de Jorre Verstraeten (-60 kg). Le vice-champion d'Europe a, en effet, été battu d'emblée par le Tadjik Boqiev, que Jorre n'avait jamais rencontré jusqu'ici et contre qui l'Anversois ne fut que l'ombre de lui-même. Présenté comme le meilleur talent belge de cette catégorie particulièrement dense, Jorre Verstraeten connaît encore beaucoup trop de hauts et de bas ! À méditer pour l'avenir...