Omnisports Les Bottieau ont décroché trois nouvelles médailles, portant à 26 leur total familial.

Même s’ils auraient préféré la plus haute marche, les frères Bottieau sont, une fois de plus, tous les trois, montés sur le podium national, samedi, à Herstal. Engagés dans trois catégories différentes, Joachim préférant les -90 kg pour ne pas rencontrer Jérémie en -81 kg, Jean-Yves a montré la voie, décrochant le bronze en -73 kg.

L’aîné, 30 ans, a tout donné en demi-finale face au jeune Malik Umayev, 18 ans, mais celui-ci a fini par s’imposer au terme d’un combat épique, reflétant bien la confrontation de deux générations. En finale pour le bronze, Jean-Yves n’a, alors, pas manqué l’occasion d’ajouter une 12e médaille (depuis 2005…) à son palmarès, preuve d’une fameuse longévité. Puis, du bord du tatami, il a encouragé et conseillé ses frères alors que, sur la chaise de coach, Yves, le père, donnait également de la voix. En -81 kg, Jérémie s’est heurté en demi à Sami Chouchi, futur vainqueur, avant de s’offrir le bronze, sa 6e médaille nationale depuis 2010.

Seul des trois à encore tirer au niveau international, Joachim espérait, lui, réussir le triplé en -90 kg, une catégorie lui permettant d’affronter de bons adversaires sans devoir s’astreindre à un régime, lui dont le programme de fin de saison est chargé avec La Haye, la Coupe d’Europe des clubs et Tokyo. Mais Jo s’est laissé surprendre, en finale, par le… Néerlandais Janssen. "Je ne m’attendais pas à ce qu’il parvienne encore à placer ce mouvement tant j’avais l’impression qu’il déclinait physiquement dans ce combat alors que, moi-même, je me sentais bien. En tout cas, mieux qu’en début de journée… Je n’étais pas spécifiquement préparé pour ce rendez-vous national. Je m’étais encore rendu à Paris, pendant la semaine, pour m’entraîner en vue de mes prochains objectifs. Je manquais donc un peu de fraîcheur…"

Joachim s’est donc contenté de l’argent, sa 8e médaille au National, ce qui porte à… 26 le total de la famille Bottieau.