Judo

Mauvais week-end pour Charline Van Snick ! Engagée en -57 kg, ce samedi, à l'European Cup de Belgrade, la Liégeoise a été sortie d'emblée par la Roumaine Stefan, 31 ans, une cador de la catégorie. « Je ne m'attendais pas à rencontrer une judoka de cette valeur dans une compétition aussi modeste et je me suis laissée surprendre. Menée au score, j'ai pris l'initiative en mettant un maximum d'impact physique. L'arbitre l'a, alors, sanctionnée de deux pénalités, mais la troisième n'est malheureusement pas tombée. »

La Roumaine, dont le nom complet est Caprioriu-Stefan, possède un fameux palmarès. Elle fut vice-championne olympique en 2012, à Londres, et mondiale en 2015, à Astana, et ce, après avoir déjà été championne d'Europe en 2010, à Vienne ! Aucun doute : Charline est très mal tombée alors qu'elle s'était déplacée en Serbie pour enchaîner quelques combats.

Mais ce n'est encore rien au regard des circonstances de son court séjour dans la capitale. « Il y eut d'abord une panne d'électricité qui m'a bloquée au 13e étage sans ascenseur. Dimitri (Dragin, son coach) a, lui, carrément été coincé dedans ! Nous étions donc déjà assez énervés. Et puis, même si j'avais gagné mon premier combat, j'aurais dû déclarer forfait pour le suivant. Mercredi, j'ai été victime d'un accident de voiture. Un gars m'a percutée à l'arrière et, depuis lors, j'ai mal au dos. Le médecin m'a dit que ça passerait sans doute avec 48 heures de repos, c'est pourquoi je me suis quand même déplacée en Serbie. Mais, après ce combat physique, je ne parviens pas à bouger mon épaule gauche. »

Une blessure qui tombe d'autant plus mal que Charline a prévu trois jours de stage, début de semaine, en Croatie. « J'espère que je pourrai quand même m'entraîner, sans quoi j'aurai perdu mon temps lors de ce déplacement. Mais bon, j'en ai vu d'autres ! »

Le prochain rendez-vous est, il est vrai, fixé mi-août, à Budapest, un Grand Prix où débutera vraiment la course à la qualification olympique pour Charline Van Snick.