Judo

En lice, ce vendredi, dans la capitale croate, la Liégeoise sera conseillée par le DT francophone en personne. Retour aux sources en perspective...

Charline Van Snick s'est envolée, ce jeudi matin, à destination de Zagreb, où elle disputera le Grand Prix, tout comme huit autres Belges, parmi lesquels Sami Chouchi, Matthias Casse et Anne-Sophie Jura. Engagée en -52 kg, après son bref passage en -57 kg, début juin, à Belgrade, la Liégeoise sera coachée, en Croatie, par Cédric Taymans !

Après l'Espagne, Charline est revenue s'entraîner en Belgique, à Jodoigne plus précisément, dans le cadre du stage international portant le nom de notre ancien vice-champion du monde (en 2001, à Munich). Et ce ne sera sans doute pas un one-shot.

"Mon entraîneur, Dimitri Dragin, a reçu et accepté une autre proposition. Il n'est plus assez disponible pour moi. Nous nous sommes donc séparés. En bons termes... J'ai décidé de restructurer mon encadrement et de m'entraîner à nouveau avec la Fédération francophone, sous la houlette de Cédric Taymans. Nous devons encore préciser les modalités de ce retour, mais l'intention est là. Et j'en suis heureuse. J'effectuerai des aller-retours entre Paris et la Belgique dans les prochaines semaines, voire les prochains mois."

À Paris, où elle habite avec son mari, Anthony, Charline s'entraîne désormais avec Loïc Korval, judoka français (30 ans), comme Dimitri Dragin (33 ans).

"Là aussi, avec Loïc Korval, je suis en pleine phase de transition. Nous avons un accord jusqu'au Mondial, fin septembre, à Bakou. Ensuite, on verra... Il ne sert à rien de me précipiter, surtout dans la perspective de la qualification pour les Jeux de Tokyo."

À ce propos, le Grand Prix de Zagreb (de ce vendredi à dimanche) constitue une excellente opportunité pour Charline de marquer des points au ranking olympique.

"C'est exact ! J'ai aussi envie de voir où j'en suis parce que je suis rentrée de Belgrade blessée à la nuque et au coude. J'ai été privée de judo pendant deux ou trois semaines et je n'ai repris que début juillet. Et puis, il y a le régime... Dur, dur ! Mais je me sens prête à performer lors de ce rendez-vous croate avec les précieux conseils de Cédric."

Aucun doute : Charline Van Snick prend un nouveau virage dans sa carrière sportive avec l'ambition d'être performante en 2020, à Tokyo. Tant mieux !