Judo Le Hennuyer a été pénalisé à trois reprises en finale pour le bronze à Madrid...

Après l'or en -66 kg de Kenneth Van Gansbeke, samedi, Joachim Bottieau espérait, lui aussi, décroché une médaille, ce dimanche, à Madrid. Engagé en -90 kg, sa nouvelle catégorie, le Hennuyer de 28 ans est parvenu en finale pour le bronze, face à l'Espagnol Nacimiento, mais il y a été littéralement écarté du podium par l'arbitre.

Celui-ci lui a, en effet, infligé trois pénalités pour... passivité, garde irrégulière et fausse attaque, soit toute la panoplie prévue au règlement, en moins de trois minutes. Bref, notre compatriote a été clairement lésé au profit de son adversaire espagnol.

Exempté du premier tour, Joachim avait, auparavant, éliminé l'Autrichien Pacher et le Slovène Kukovica, tous deux sur waza-ari, mais s'était incliné au stade des demi-finales contre le Dominicain Florentino. Plus vif que ses adversaires précédents, Florentino a plaqué le Hennuyer au sol après environ trois minutes de combat.

Malgré tous ses efforts, Joachim Bottieau n'est pas parvenu à renverser la situation face à ce judoka de 21 ans, vice-champion du monde juniors l'an dernier et déjà n°39 mondial. Dommage, bien sûr, mais une expérience de plus pour Jo qui se sent de mieux en mieux dans cette catégorie -90 kg où il est monté à l'aube de cette saison avec l'espoir d'y décroché sa qualification olympique pour les Jeux de Tokyo, l'ultime objectif de sa carrière...

En -70 kg, Gabriella Willems a battu l'Espagnole Paredes, mais s'est ensuite inclinée face à la Néerlandaise Jager, qu'elle a poussée à la prolongation, puis en repêchages contre une autre Espagnole, Bernabeu, très vive, qui lui a infligé un waza-ari.

En -78 kg, Sophie Berger fut beaucoup moins heureuse puisque la Liégeoise s'est inclinée d'emblée, des oeuvres de la Néerlandaise Lucassen, plus expérimentée...