Judo

Le Bruxellois s'est malheureusement incliné face à l'Israélien Muki en finale des -81 kg.

Dommage pour Sami Chouchi ! Le Bruxellois s'est, en effet, incliné en finale pour le titre européen des -81 kg, ce vendredi, à Tel Aviv, où il n'a été battu que par l'Israélien Muki, chouchou du public, au terme d'une finale très indécise, dont le verdict est tombé après 6'19. Sami avait pourtant pris l'ascendant en début de combat, malmenant son expérimenté adversaire qui l'avait déjà battu à deux reprises jusqu'ici, en 2015 et 2017. Lentement, mais sûrement, Muki équilibra le combat et les deux judokas ne parvinrent pas à se départager avant la prolongation. Mais c'est finalement l'Israélien qui eut le dernier mot. Sur une attaque de Sami Chouchi, il parvint à le renverser et le plaquer au sol pour décrocher le titre européen devant un public en liesse et au grand dam du clan belge.

Auparavant, Sami Chouchi avait signé un formidable parcours, prenant sa revanche, en demi-finales, sur l'Italien Esposito qu'il a poussé à la faute puisque son adversaire fut pénalisé par l'arbitre à trois reprises, ce qui lui fut fatal.

Exempté du premier tour, Sami avait d'abord écarté le modeste Islandais Haraldsson, puis le redoutable Néerlandais De Wit (n°3 mondial !) avant de s'imposer au Français Djalo en quarts de finale. Ironie du sort, en demis, Chouchi retrouvait cette vieille connaissance d'Esposito, c'est-à-dire celui qui l'avait blessé en 2016, au Tournoi de Paris, en retombant lourdement sur son épaule. Une blessure dont Sami ne s'était relevé qu'... un an plus tard !

Mais la roue de la fortune a visiblement tourné pour notre compatriote qui, à 25 ans, s'est offert sa première finale sur la scène internationale avec, à la clé, sa première médaille, fruit de la patience. Il n'a malheureusement pas encore rejoint au palmarès les meilleurs Belges que sont Robert Van de Walle, Johan Laats, Harry Van Barneveld, Daan De Cooman, Dirk Van Tichelt et... Elco Van der Geest, le dernier en 2010, nos champions d'Europe des temps modernes, c'est-à-dire depuis 1980, année de leur création officielle.

Dans le clan belge, Sami Chouchi était le seul survivant d'une journée qui a vu Dirk Van Tichelt s'incliner, en huitièmes de finale des -73 kg, face au Suédois Macias, n°6 mondial, après avoir battu le Chypriote Kourtides. Pas de chance non plus pour Matthias Casse, éliminé au même stade par... l'Israélien Muki, soutenu par un public tout acquis à sa cause.

Côté féminin, Roxane Taeymans et Gabriella Willems ont également été éliminées en -70 kg. Première à monter sur le tatami, Roxane a succombé devant l'Autrichienne Polleres qui, dans la foulée, a causé une énorme surprise en sortant la Française Gahie. Une victoire qui n'eut pas le don de mettre du baume au coeur de notre compatriote, battue sur une troisième pénalité particulièrement discutable (et discutée) après 6'17 de combat.

Quelques minutes plus tard, Gabriella Willems s'en est, elle, bien sortie face à la Suissesse Lengweiler. Au terme d'un combat long de 6'58, la Liégeoise a écarté son adversaire par waza-ari. Mais, au deuxième tour, Gaby a été battue sur immobilisation par la Britannique Conway, n°12 mondial et, surtout, encore médaillée de bronze aux Jeux de Rio.