Judo
Un commentaire de Guy Beauclercq.

Sami Chouchi a donc décroché, ce vendredi, à Tel Aviv, sa première médaille, l’argent européen, sur la scène internationale. En tout cas, chez les seniors car, en 2013, le Bruxellois est déjà monté sur la troisième marche du podium à l’ Euro juniors. 

Entre ces deux dates, cinq années se sont écoulées avec des hauts et, surtout, des bas sous la forme de blessures, deux (graves) à l’épaule, en 2014 et 2016, et une au genou, l’été dernier. 

Pendant de longs mois, Sami fut écarté des tatamis. À 25 ans, il est, enfin, récompensé. Justement. Car le judoka n’a jamais rien lâché, affirmant même que ses blessures l’avaient rendu plus fort. Fort, Sami Chouchi l’était sur les tatamis israéliens et son parcours en est la meilleure preuve. 

Bien sûr, celui-ci se termine par une défaite, toujours cruelle, mais elle n’est rien au regard de la victoire qu’il a remportée sur lui-même. Cette médaille d’argent est la première, mais certainement pas dernière au vu de son immense talent.