Judo

Cédric Taymans, le DT francophone, a savouré le podium de Charline.

Charline Van Snick a décroché une nouvelle médaille de bronze, ce vendredi, à Zagreb. La Liégeoise a, en effet, étranglé la Slovène Stangar, n°18 mondiale, pour monter sur le podium de ce premier des deux Grands Prix estivaux. Très active dès le début du combat, Charline n’a pas laissé son adversaire respirer et a logiquement marqué sur un superbe mouvement.

Enchaînant avec une immobilisation, avortée, elle a surpris sa rivale en l’étranglant et l’obligeant à abandonner. Cédric Taymans, le DT francophone, a savouré la prestation et, bien sûr, le podium de Charline. "Elle est montée en puissance tout au long de la journée et, finalement, seule la Japonaise Shishime est parvenue à la battre. Mais Charline a signé trois victoires convaincantes, preuve qu’elle se sent de mieux en mieux en -52 kg."

Avant son combat pour le bronze, Charline s’était débarrassée de la Suissesse Kocher, n°181, suite à une immobilisation et de la Hongroise Pupp, n°14, qu’elle avait déjà dominée par deux fois, en 2016 (-48 kg) et en 2017 (-52 kg), pour ne s’incliner qu’en demi-finales, face à la Japonaise Shishime, n°8.

Rapidement menée au score, notre compatriote a concédé la défaite après 2’26 sur un mouvement de son adversaire qui l’a carrément retournée sur le dos. "Il n’y avait pas photo avec cette Japonaise, mais Charline sait comment progresser face à ce profil de judoka et c’est une question de détails. Mais c’est aussi ça, le judo ! Quoi qu’il en soit, je pense que Charline a décroché la médaille de la sérénité. Oui, elle est revenue dans le giron de la Fédération francophone. Oui, j’en suis content parce que je crois en notre système sportif, basé sur le travail d’équipe."

Habitant Paris, Charline effectuera des allers-retours entre la capitale française et la Belgique pour réintégrer la cellule de haut niveau de la FFBJ. Et elle n’est pas la seule ! Après le retour de Benjamin Harmegnies, le transfert de Kenneth Van Gansbeke, le DT francophone a enregistré deux nouvelles arrivées avec Jorre et Jente Verstraeten. "Ils nous ont sollicités pour s’entraîner avec nous et notre équipe les a accueillis avec plaisir parce que ce sont deux énormes talents. Mais attention : leur venue s’est opérée en concertation avec Koen Sleeckx, l’actuel responsable du haut niveau néerlandophone. Il n’est pas question de se tirer dans les pattes !"

Pour le reste, les autres Belges engagés dans la capitale croate n’ont pas démérité. Ainsi, en -66 kg, Kenneth Van Gansbeke s’est imposé à l’Azéri Safarov avant de s’incliner face au redoutable Ukrainien Zantaraia, 30 ans, multiple médaillé sur la scène internationale, dont un titre mondial en 2009 !

En -48 kg, Anne-Sophie Jura a écarté l’expérimentée Roumaine Ungureanu, prenant sa revanche sur ses deux défaites concédées l’an dernier. Mais Anne-So n’a pu enchaîner contre l’Israélienne Minsker, une judoka qu’elle avait pourtant battue à trois reprises par le passé !

En -57 kg, Mina Libeer s’est, elle, imposée à la Néerlandaise Bergstra, mais a, ensuite, subi la loi de l’Israélienne.