Omnisports La Hennuyère s’est inclinée de justesse face à la championne olympique.

Le coup n’est pas passé bien loin pour Anne-Sophie Jura, ce vendredi, à Zagreb ! Opposée à l’Argentine Pareto, championne olympique en titre, dans le combat pour la médaille de bronze en -48 kg, la Hennuyère ne s’est inclinée qu’à la prolongation, sur un mouvement au sol de son adversaire… "Elle a roulé sur elle-même et, comme mon bras était coincé sous son corps, je n’ai pu que l’accompagner, ce qui lui a permis de marquer et, donc, de gagner. Sur le moment, j’étais déçue parce que j’avais l’impression d’être passée à côté d’une belle occasion de battre l’une des cadors de la catégorie. Mais je préfère retenir la manière" , explique simplement Anne-So .

Âgée de 31 ans, Pareto peut se targuer d’un fameux palmarès puisque, avant d’être sacrée aux Jeux de Rio, elle fut vice-championne, puis championne du monde ! "Sur le papier, Pareto était plus forte. Mais, sur le tatami, Anne-So a bel et bien rivalisé avec elle, la poussant au golden score , tout en se montrant très entreprenante", enchaîne Fabrice Flamand.

Tout au long de la journée, Anne-Sophie Jura a livré des combats convaincants, écartant la Marocaine Chakir et la Brésilienne Chibana sur étranglement, la première quittant même le tatami sur une civière ! "Je suis assez satisfaite de ces deux victoires parce qu’elles résultent d’un mouvement travaillé à l’entraînement. On me reprochait gentiment de ne pas gagner de combat au sol. Là, j’ai prouvé le contraire ! Mais j’ai un regret par rapport à ma défaite contre la Serbe Nikolic parce que j’ai commis une erreur qui m’a été fatale."

Future médaillée d’argent, Nikolic est quand même n°5 mondiale… "Ce qui en dit long sur les progrès d’ Anne-So depuis sa blessure au genou en août 2016 !" précise l’entraîneur. "Ce fut peut-être un mal pour un bien parce qu’elle est beaucoup plus sereine. Mentalement, elle a changé. Ses résultats sont le reflet de sa meilleure gestion de la pression."

Si elle n’est pas parvenue à monter sur le podium à Zagreb, Anne-So compte, en effet, trois médailles de bronze depuis son retour de blessure, en avril…