Autres sports

Jamais, ces dernières années, Kerksken n'avait réussi la perfection en début de saison.

 Ce 24 sur 24 prouve que les champions en titre sont, actuellement, seuls sur leur planète. Cependant, avec un championnat proposant des playoffs, cela ne signifie pas aujourd'hui que les «Michiels Boys» seront automatiquement champions en septembre prochain, malgré un parcours aussi parfait jusqu'ici. Il faut malgré tout bien admettre que la bande à Samuel Brassart ne laisse entrevoir aucune faille dans un système bien huilé. Et s'il est rentré bredouille, comme les sept adversaires précédents, son dauphin a montré de belles choses en bousculant parfois le leader mais par intermittence, ce n'est pas suffisant.

C'est Baasrode qui a profité de ce sommet de la 8e journée pour revenir à la hauteur d'Ogy. En gagnant contre Galmaarden samedi, la bande à Timmy Joos a fait un grand pas en direction de la Grand-Place de Bruxelles, en compagnie de Kerksken. Du côté francophone, les supporters d'Ogy espèrent que leurs poulains en seront, mais il faudra encore se farcir quelques luttes importantes. En revanche, Thieulain, en amassant 8 points sur 9, s'est brillamment relancé dans la course bruxelloise. Isières, l'autre favori d'avant-saison, s'est enfin réveillé face à un Mont-Gauthier qui, lui, a fait la mauvaise opération de ce dimanche pour la Grand-Place.