Autres sports

L'Allemande de 27 ans, détentrice de 11 titres mondiaux, était entrée en collision à pleine vitesse avec un autre cycliste, néerlandais, qui s'entraînait sur une piste bétonnée du vélodrome de Cottbus. Elle avait été opérée en urgence à Berlin.

Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire Der Spiegel, elle révèle vendredi qu'elle ne retrouvera pas l'usage de ses jambes. "Ça craint, il n'y a pas d'autre façon de le dire. Peu importe comment tu présentes la chose, je ne peux plus marcher", explique la cycliste. "Mais que dois-je faire ? Je pense toujours que plus vite on accepte une nouvelle situation, mieux on peut y faire face".

Elle explique dans l'entretien que sa moelle épinière est sectionnée au niveau de la septième vertèbre. Elle a ainsi perdu toute sensibilité dans ses jambes: "Je sens ma peau, mais il n'y a pas de réaction. Mes jambes ne sentent pas le toucher. C'est difficile à décrire".

Va-t-elle se tourner vers le sport paralympique? "Je ne sais pas si j'ai envie de revenir un jour au sport de compétition et, le cas échéant, dans quelle discipline", répond Vogel, détentrice de plusieurs titres mondiaux en individuel et en équipe.

"En fait, je me compare à un bébé qui doit apprendre à se tourner et à s'asseoir", confie Vogel. "Et c'est bien que je puisse prendre mon temps. Pour la première fois de ma vie, je n'ai rien à faire. Je veux profiter de cette situation. En gros, je suis libre pour la première fois", explique la championne olympique.

Déjà championne olympique de vitesse par équipes en 2012, elle a remporté le titre en individuel à Rio en 2016.

Elle a été titrée en équipe aux Mondiaux de 2012, 2013, 2014 et 2018, en individuel en 2014, 2015, 2017 et 2018.

Egalement triple championne du monde de keirin en 2014, 2016 et 2017, elle a été détrônée par Nicky Degrendele en 2018 à Apeldoorn, aux Pays-Bas.

Elle avait déjà été deux jours dans un coma artificiel en 2009, après avoir été percutée par une fourgonnette de police à l'entraînement.

L'émoi est grand en Allemagne où Vogel est très populaire, à l'image du cyclisme sur piste. Son équipe Erdgas a ainsi lancé une pétition à son profit et celui de sa famille via le hashtag #staystrongkristina. Elle a déjà recueilli 120.000 euros.