Omnisports C'est désormais une habitude, la WWE rend visite à ses fans belges au moins une fois par an. Cette année, c'est au Country Hall de Liège que la plus grande fédération de catch au monde a posé ses valises, le temps d'une soirée riche en émotions.

La WWE vit une nouvelle ère. Les stars d'hier John Cena, Randy Orton, The Undertaker ou encore Chris Jericho laissent peu à peu place à une nouvelle génération extrêmement talentueuse et spectaculaire. Ainsi, ce vendredi soir, beaucoup de superstars faisaient leurs débuts sur le sol belge. Et ils ont offert un spectacle de grande qualité à leurs fans venus de toute la Belgique et même d'ailleurs.

Dans un Country Hall chauffé à blanc, le show a démarré par un match pour les titres de champions par équipe. Quoi de mieux pour démarrer la soirée que l'entrée d'Enzo&Cass, une équipe dans laquelle le premier cité est un véritable virtuose du micro. "My name is Enzo Amore and I am a certified G and a bona fide stud" entame-t-il, repris par tout le public qui connaît parfaitement sa leçon. Arrivent ensuite Sheamus et Cesaro, deux catcheurs européens dont la popularité n'est plus à démontrer. Mais les stars de ce match étaient les champions par équipe, les Hardy Boyz. Les deux frères Hardy, de retour à la WWE après près de 8 ans d'absence, ont été accueilli dans la clameur. 

Ce premier match a rythmé la soirée et a démontré combien, même lors d'événements non-télévisés, les superstars de la WWE se donnent pour leurs fans. Que ce soit lors de matchs féminins, par équipes ou en un contre un, elles ont toutes montré un niveau exceptionnel et un état de forme impeccable, malgré la longue tournée européenne qu'elles sont en train d'achever.

Mention spéciale au Miz et à Maryse, qui se sont laissés aller à quelques mots de français pour le plus grand plaisir du public présent sur place avant de jouer avec celui-ci, surtout lorsqu'un fan a osé "insulter le moneymaker du Miz", comprenez son visage qui est selon lui le symbole de sa réussite. Un véritable jeu de rôle entre le catcheur et le public où chacun provoque l'autre mais toujours dans une ambiance bon enfant.

Evidemment, la WWE compte plusieurs chouchous du public. Ainsi, Sasha Banks, Bayley, Dean Ambrose, Finn Balor, Seth Rollins et Roman Reigns ont particulièrement trouvé grâce aux yeux du public et ont été accueillis par de nombreux chants et cris de joie.

La soirée s'est d'ailleurs achevée sur une belle victoire de Seth Rollins et Roman Reigns, deux anciens membres du Shield, une formation emblématique de la WWE. Les deux compères se sont retrouvés le temps d'un match face à Bray Wyatt et Samoa Joe. 

C'est un public conquis qui a quitté la salle vers 23 heures, après trois heures de show. Tous en redemandaient et n'attendent à présent qu'une chose, le retour de la WWE dans notre plat pays.


Alexa Bliss: "Beaucoup de choses commencent en Europe"

Avant le show, nous avons eu l'occasion de rencontrer deux superstars. Finn Balor, un catcheur irlandais de la WWE et Alexa Bliss, qui n'est autre que la championne féminine de Raw, l'un des shows majeurs de la WWE. Ils se sont confiés quant à leur venue en Europe. " Vous savez, c'est toujours un plaisir de venir en Europe, confie Alexa Bliss. Les fans sont toujours très chaleureux et ont leurs propres chants de soutien, qui changent des Etats-Unis. Chaque nation ici en Europe utilise des chants différents et, souvent, ces chants sont ensuite repris par les fans américains. On peut dire qu'en quelque sorte beaucoup de choses commencent en Europe."

Un constat que partage Finn Balor: " Oui je comprends ce qu'Alexa explique mais il faut bien comprendre que l'univers de la WWE, l'ensemble de ses fans ne font qu'un. Ils ont la même énergie, réagissent de la même façon et sont tous au même niveau, qu'il s'agisse d'un petit show en Europe ou d'un grand show aux Etats-Unis. Pour nous, c'est toujours un plaisir de leur offrir un spectacle digne de leur soutien."