Omnisports

La Ligue est une terre promise pour certains joueurs indoor


Ligue ou Union belge ? Union belge ou Ligue ? Antoine Lemaire a connu les deux. Que ce soit en championnat ou en équipe nationale, l’homme a de l’expérience. Il était donc intéressant d’aborder ce sujet avec celui qui porte les couleurs d’Hoboken (Ligue).

Antoine Lemaire, vous avez évolué à Charleroi, à Châtelet ou encore à Morlanwelz à l’Union belge. Aujourd’hui, vous portez les couleurs d’Hoboken à la Ligue. Quelles sont les différences ?

"Au niveau du jeu, ce n’est pas la même chose. On ne stoppe pas le chrono. On joue deux fois trente minutes. Il y a également des consignes différentes, au niveau des fautes."

La Ligue est toujours moins forte que l’Union ?

"Cela a changé. Si, au départ, c’était plus amateur, actuellement, les meilleures équipes de notre Fédération peuvent prétendre à une place dans le Top 4 à l’ Union . On a encore pu le constater récemment au cours de matches amicaux. On parvenait à faire jeu égal."

Cela reste un eldorado pour les éléments de l’Union ?

"Il y a beaucoup de joueurs qui ont retrouvé une seconde jeunesse ou du plaisir à la Ligue. C’est certain. C’est une structure sérieuse qui propose de bonnes conditions pour travailler. On retrouve plusieurs anciens éléments de l’ UB chez nous. C’est d’ailleurs pour ça aussi que le niveau est meilleur depuis quelques saisons."

Les joueurs évoluent parfois dans les deux Fédérations ?

"Il y a régulièrement des arrangements. On peut être affilié dans deux clubs. Mais on joue souvent le même jour, donc c’est compliqué. Par contre, certains joueurs s’alignent à la Ligue le vendredi et partent évoluer le samedi en France. Mais ils ne peuvent le faire qu’en étant dans notre Fédération car les clubs français sont dans la même structure que les équipes de l’ Union ."

Un rapprochement est-il possible ?

"La saison dernière, l’ Union a proposé cela à plusieurs formations. C’est comme cela que Jette s’est retrouvé en D1. Mais les conditions sont différentes et les structures également. Il y a des formations comme Puurs, qui ne voulaient plus entendre parler de cette Fédération, et qui ont préféré tout recommencer à la Ligue."

Ce serait une bonne chose de rassembler les deux ?

"C’est sans doute la seule solution pour qu’un jour ce sport se crédibilise. Ce serait sans doute le meilleur moyen d’élever le niveau général. Il s’agirait également d’une chance de médiatiser l’ensemble. Mais il faudrait parvenir à convaincre toutes les entités…"