Autres sports

Mise à l'honneur en tant que noble art au Musée d'Ixelles, ce samedi soir, la boxe a fait vibrer le public qui s'était déplacé à la rue Jean Van Volsem pour assister à la quinzaine de combats au programme de la soirée baptisée "The Night of the Untouchable". Les boxeurs de l'Esquive Ixelloise (le club organisateur avec Emergence-XL), totalisant sept victoires pour 3 nuls et 1 défaite chez les amateurs, ont, bien sûr, eu la part belle au cours de ce gala disputé dans un cadre hors norme.

© BAUWERAERTS DIDIER

Devant son public, Ibrahima Diallo, le fils de l'ancien champion IBF Intercontinental Bea (présent dans son coin), en a par exemple profité pour remporter le 33e combat de sa carrière face à Cristian Martinez Noriega, un adversaire hongrois d'origine cubaine bien plus expérimenté que lui. Mais d'autres cercles de la capitale ont également pu trouver à Ixelles un terrain d'expression favorable.

© BAUWERAERTS DIDIER

Du côté des professionnels, les boxeurs locaux ont assuré leur part de spectacle en toute fin de soirée. Trois combats figuraient au programme et tous se sont achevés avant la limite : Montasar Mechri fut le plus expéditif (K.-O. R1) face au Slovaque Ratislav Frano, Anas Messaoudi n'a pas eu besoin de plus de quatre rounds pour prendre le dessus sur un autre Slovaque, Moravek, tandis que Mohamed El Marcouchi a dominé nettement le Hongrois Pal Olah, battu au quatrième round. El Marcouchi espère à présent un combat d'un calibre bien supérieur et dans un autre environnement qui pourrait être le Palais 12…

© BAUWERAERTS DIDIER
© BAUWERAERTS DIDIER
 
© BAUWERAERTS DIDIER