Autres sports

Marten Van Riel est monté sur la 3e marche du podium du championnat d'Europe de triathlon (distance olympique), vendredi à Glasgow, à 23 secondes du Français Pierre Le Corre et à 12 de l'Espagnol Fernando Alarza. Il a offert à la Belgique sa première médaille masculine dans un Euro de triathlon depuis 1996 et la victoire de Luc Van Lierde.

Omniprésent en tête de la course, il a animé celle-ci tant lors du parcours en vélo que dans celui de la course à pied.

"Dans un sens, je suis content. Une médaille c'est une médaille. C'est quand même le grand objectif d'une telle compétition. D'autre part, je n'étais pas loin de la 2e place (il n'a été dépassé par l'Espagnol Arlaza qu'à deux minutes de l'arrivée)"

"Je ne sais si c'est le plus beau moment de ma carrière. Ma 6e place aux Jeux de Rio était une plus grande surprise. Mais, oui cela fait partie des grands moments et bien sûr la médaille est un plus."

Marten Van Riel a détaillé sa fin de course. "Quand Le Corre a placé sa grosse accélération, (au début de la 3e boucle de la course à pied), j'ai essayé de m'accrocher mais il a placé plusieurs accélérations. Il était très très fort. Aussi en vélo. Il n'a pas volé sa victoire. Il était le plus fort aujourd'hui."

"Quand j'ai vu Arzala me dépasser. J'ai aussi voulu le suivre, mais ce n'était pas possible, j'étais à fond. Je connais bien l'Espagnol, il est terriblement fort en course à pied."

"Maintenant, cela ouvre des perspectives pour l'avenir. Oui, une médaille aux JO de Tokyo est possible. Il faudra beaucoup travailler d'ici là. Il y aura beaucoup de concurrents non européens là-bas."

Van Riel a aussi rappelé qu'il n'était pas tout à fait en possession de tous ses moyens. "J'étais content de participer aujourd'hui parce que toute la semaine je n'étais pas certain en raison d'une blessure au pied (gauche). Je ne suis d'ailleurs pas certain de participer au relais mixte demain (samedi). C'est le genre de blessure qu'il faut guérir pour ne pas compromettre la fin de saison."

Une décision officielle quant à son forfait devrait être prise par le coach national Nick Baelus dans la soirée.

"C'est évidemment magnifique, une médaille de bronze, plus la 5e place de Jelle Geens et jeudi la 5e place de Claire Michel. Je ne suis pas surpris, je sais que nous avons des triathlètes du top."