Omnisports

Le challenger américain de Ryad Merhy pour le titre WBA Intercontinental des lourds-légers a affiché ses ambitions lors de la pesée.

À un peu plus de 24 heures du coup d'envoi du gala 12 Rounds de Charleroi, la température est montée d'un cran, ce vendredi après-midi à l'Hôtel Aéro 44 de Gosselies, dans le clan des différents protagonistes à l'affiche. Et si tout le monde a passé victorieusement ce cap aussi délicat qu'important sur la balance, tous les regards se sont attardés sur Ryad Merhy (22 v.) et l'Américain Mitch Williams (15 v., 4 d., 3 n.), deux boxeurs dont le physique particulièrement affûté (89,600 kg pour l'un, 88,500 kg pour l'autre) laisse présager d'un combat explosif au Spiroudome. Agé de 24 ans, notre compatriote, un peu plus grand que son adversaire, défendra ce samedi, pour la deuxième fois, son titre WBA Intercontinental des poids lourds-légers avec, en point de mire, une place dans le Top 5 mondial au sein de la plus ancienne fédération de boxe.

«Ce sera un beau combat, je suis très excité à l'idée de me produire ici en Belgique », confie, de son côté, Mitch Williams. «Je me sens en forme, prêt à donner le meilleur de moi-même. Mon adversaire est un bon boxeur, il a beaucoup de victoires, beaucoup de K.-O., mais je me suis préparé en conséquence, vraiment très sérieusement, chez moi aux Etats-Unis. C'est le combat le plus important de ma carrière et laissez-moi vous le dire: c'est mon moment !»

Les autres combats professionnels de cette soirée mettront en scène Imad Azaroui et Meriton Karaxha pour la ceinture de champion de Belgique des poids welters, mais également quelques-uns des plus beaux fleurons de la boxe francophone avec Hervé Hubeaux et Farid Hakimi, ainsi que les prometteurs Kamel Kouaouch, Antoine Vanackère, Pierino Paglierini ou encore Miko Khatchatryan. Plusieurs combats amateurs ouvriront le bal dès 17h au Spiroudome.