Autres sports

Les Indoor Red Lions avaient superbement inauguré leur Euro à Anvers par une victoire 5-1 face aux 4e mondiaux. A Berlin, les Russes présentent une équipe renouvelée avec 5 joueurs éliminés de la sélection de l’Euro et le retour des grands anciens Kostarev et Loginov qui totalisent à eux deux plus de sélections que le reste de l’équipe.

Les Belges commençaient comme d’habitude avec le quintet Cornillie, Boon Charlier, Dykmans et Jacob. Un début plutôt lent et emprunté qui voyait les Russes bénéficier d’un pc dès la première minute, heureusement tiré à côté. A la 3e minute, nouveau pc pour une faute de pied. Cornillie sort trop tôt et est renvoyé au milieu. Sur le nouveau pc, Zamalutdinov met au fond (0-1). A la 5e minute, Gucassoff doit intervenir devant Kairullin. Les Russes se mettaient à dominer face au nouveau quintet belge qui reste aussi prudent que l’équipe précédente. Maraite se payait quelques incursions sur la gauche mais sans danger pour une défense très solide. D’autres passes belges pas assez puissantes étaient facilement interceptées.

Ce n’est qu’à la 12e minute qu’intervenait le premier tir au but belge, Cornillie voyant son envoi détourné par Dryanitsyn, le gardien russe qui allait encore s’illustrer plus tard dans la rencontre. A la 13e minute, nouveau pc belge contesté par Charlier qui voyait vert et but de Loginov (0-2). Nouveau pc russe à la 15e – décidément, les pieds belges semblaient beaucoup trop grands - , Gucassoff arrêtait. Nouvelle discussion et les cartes allaient pleuvoir. Pourtant, le match n’était pas très méchant mais l’énervement belge était palpable : rien ne tournait. A la 17e minute, Zimmer et Plennevaux se retrouvaient devant le gardien mais perdaient leur duel tout en gagnant un pc. Plennevaux trouvait l’ouverture (1-2). Les Belges semblaient enfin dans leur match mais les phases ne se terminaient pas convenablement.

A la reprise, Jacob obtenait un pc que Boon prenait le temps de convertir (2-2). On respirait enfin. Dykmans forçait à son tour un pc mais mal arrêté. Le terrain ne réussissait pas aux Lions. A la 27e minute, les attaquants belges se trouvaient dans le coin du cercle russe et tentaient de se dépétrer du rideau rouge ; ce furent les Russes qui sortaient vainqueur et qui envoyaient la balle de l’autre côté : personne ne suivait et Proskuriakov terminait le travail au sein d’une défense belge aux abonnés absents (2-3). A la 28e, Maraite tirait trop mollement et sur la contre-attaque, les Belges se retournaient trop lentement, laissant à Kornilov le soin de terminer en beauté (2-4). A la 34e, le cinquième pc belge était détourné et dans la foulée, le tir à bout portant de Charlier était détourné par Dryanitsyn. A la 35e, nouvelle contre-attaque russe et Kornilov transperçait Gucassoff (2-5). A la 36, Zimmer testait les réflexes du gardien russe. Pour les 4 dernières minutes, de Chaffoy faisait sortir son gardien pour créer le surnombre. Cela allait lui réussir puisque Plennevaux (37e) et Boon sur pc (39e) allaient réduire le score à 4-5. Insuffisant toutefois pour égaliser. Boon avait entretemps arrêté un but tout fait sur la ligne.



Les buts : 3e Zamalutdinov sur pc (0-1), 13e Loginov sur pc (0-2), 17e Plennevaux sur pc (1-2), 21e Boon sur pc (2-2), 27e Proskurinikov (2-3), 28e Kornilov (2-4), 35e Kornilov (2-5), 37e Plennevaux (3-5), 39e Boon sur pc (4-5)

Carte verte : 13e Charlier, 16e Zimmer, 18e Golubev

Carte jaune : 19e golubev, 20e Maraite

Belgique : Gucassoff, Boon, Jacob, Dykmans, Charlier,Cornillie, Degroote, Pangrazio, Zimmer, Maraite, Plennevaux,

Russie : Dryanittsyin, Proskuriakov, Golubev, Khairullin, Loginov, Kostarev, Agafontsev, Kuraev, Vakhmistrov, Zamalutdinov, Kornilov