Autres sports

Une délégation de 12 athlètes, emmenée Anak Verhoeven, vice-championne du monde en titre, disputeront les championnats du monde d'escalade à partir de jeudi et jusqu'au 16 septembre à Innsbruck dans le tyrol autrichien, parmi eux trois athlètes paralympiques défendront les couleurs belges aux Mondiaux de paraclimbing.

Championne d'Europe l'an dernier, Anak Verhoeven, 22 ans, 4e mondiale, troisième du classement de la Coupe du monde 2018, s'alignera dans sa discipline de prédilection, le lead (difficulté) où elle avait été vice-championne du monde lors de la précédente édition en 2016 à Paris. Elle avait aussi remporté les Jeux Mondiaux l'an dernier à Wroclaw.

Héloïse Doumont, Chloé Caulier, Nicolas Collin, Simon Lorenzi, Loïc Timmermans et Celine Cuypers prendront part aux compétitions de lead, speed (vitesse) et de bloc (boulder), Stephane Hanssens sera en lead et boulder alors que Lukas Geukens disputera le boulder uniquement.

Chez les paralympiques, Elodie Orbaen, double championne du monde en 2014 et 2016, Frédéric Leys, finaliste à Paris, et Pavitra Vanden Hove défendront les couleurs belges.

Dans deux ans, un champion et une championne olympiques d'escalade seront sacrés pour la première fois à Tokyo.

Grimper 15 mètres en moins de dix secondes (vitesse), se frayer une voie sur une paroi ardue (difficulté) ou jouer de technique en sautant sans corde sur des prises sur des blocs (bloc): voilà tout l'art de l'escalade de haut niveau.

Et c'est lors du dernier jour du grand rendez-vous mondial, le 16 septembre, que sera testé pour la première fois le format entériné pour les Jeux Olympiques de 2020, le combiné.

Aux JO, seul un titre chez les dames et un titre chez les messieurs sera décerné. La Fédération internationale d'escalade (IFSC) a donc dû plancher sur une épreuve qui donnerait une chance à tous. Elle a opté pour cette épreuve combinée: les athlètes débuteront par la vitesse (en duel) puis s'illustreront sur 4 blocs avant une voie de difficulté. Un peu à la manière du concours général en gymnastique artistique.

Le menu sera servi à Innsbruck lors du dimanche de clôture. L'épreuve mettra aux prises les 6 meilleurs au classement général final des 3 épreuves (vitesse, bloc et difficultés).

Ils seront 20 chez les messieurs et 20 chez les dames à Tokyo0. Les premiers sésames seront délivrés lors des Mondiaux de 2019 au Japon avec 7 places, puis 6 places seront accordées lors d'un tournoi qualificatif en France. Les 5 champions par continent seront retenus, en plus d'une place pour le pays hôte et d'une wild-card.