Omnisports Yves Ngabu n’a pas eu de difficultés à conserver sa ceinture de champion d’Europe des lourds-légers.

Trois petits rounds et autant de knock-downs : le championnat d’Europe belgo-belge entre Yves Ngabu et Geoffrey Battelo a tourné court, ce samedi soir, à Deurne, le premier conservant très facilement sa ceinture EBU par abandon à la troisième reprise.

Le Roularien, passé dans l’écurie de Renald De Vulder voici quelques mois, n’a eu qu’à laisser passer l’orage dans la première reprise, dont il profita pour mieux appréhender la puissance mais aussi les limites de son adversaire. Dans le deuxième round, Yves Ngabu accéléra alors la cadence et le boxeur de 29 ans prit un net ascendant technique sur son challenger qu’il mit à genou à deux reprises. Les amateurs de suspense en étaient déjà pour leurs frais. Plus précis, mieux positionné, Ngabu avait trouvé sa distance et ne lâcha plus sa proie, qui préféra renoncer après avoir été compté une nouvelle fois.

Le clan de l’Anversois d’adoption - il marche sur les traces de l’ancien champion EBU des welters Sugar Jackson, d’ailleurs présent dans la salle) pouvait lever les bras en signe de victoire : Yves Ngabu s’est, comme attendu, montré le plus fort, signant là son 19e succès, son 14e avant la limite.

"Conserver ma ceinture de champion d’Europe devant le public anversois, c’est un rêve qui devient réalité", explique celui qui est aussi footballeur en première provinciale sous les couleurs de Zwevezele. "Je suis très fier de cette victoire. Pour moi, c’est la preuve que le travail que j’accomplis au quotidien est bon et que je peux aspirer à une belle carrière internationale. Dans l’immédiat, je vais prendre un peu de repos, puis je vais me préparer pour une nouvelle échéance."

Plus tôt dans la soirée, Meriton Karaxha a arrêté Anthony Polizzi dans la 7e reprise tandis que Roberto Secola n’a eu besoin que d’une seule reprise pour vaincre le Bosnien Mirnes Denadic.