Omnisports

Nica Antonis a rencontré le Schaerbeekois lors d’un tournoi en 2009, à Zagreb.

Schaerbeek. Mercredi 31 janvier. Il est 17 h 30 et l’entraînement bat son plein au Crossing. Sur le tatami, Nica Antonis donne ses directives, dispense ses conseils à une trentaine de jeunes judokas. Kimono blanc, frappé du drapeau noir-jaune-rouge, Nica inspire le respect. Ses élèves savent qu’elle est passée par là, jusqu’à devenir championne de Belgique et disputer des compétitions internationales. Alors, ils l’écoutent avec attention.

Portrait de la femme qui a dit oui sur le tatami au judoka belge.