Omnisports

Toma Nikiforov s'est logiquement incliné face à Teddy Riner en finale du Mondial Open, ce samedi, à Marrakech. Notre compatriote n'a rien pu face à la puissance du Français, à qui il rendait près de quarante kilos (105,7 pour 142,3 à la pesée officielle de vendredi).

Déjà double champion olympique, Riner a ainsi décroché son dixième titre mondial, prolongeant son brevet d'invincibilité, désormais de 144 victoires d'affilée.

Qu'à cela ne tienne, Toma Nikiforov a marqué les esprits, enflammant le tatami marocain en étant, surtout, le seul -100 kg à pouvoir vraiment rivaliser avec tous les +100 kg.

Exempté du premier tour, le Bruxellois a remporté ses trois combats pour atteindre les demi-finales. Teddy Riner aussi... Nikiforov y a rencontré le Japonais Kageura, 21 ans, auteur lui aussi d'un parcours sans-faute, qu'il a littéralement renversé.

Pour en arriver-là, Toma avait éliminé le Marocain Hajji sur ippon après 56 secondes. Opposé, ensuite, au Géorgien Matiashvili, à qui il rendait, déjà, près de trente kilos (105,7 pour 134,6 !), le Schaerbeekois s'était imposé sur un superbe mouvement, à deux secondes de la fin, pour s'offrir un quart de finale historique face au Russe Mikhaylin, 38 ans, vice-champion olympique en 2012, à Londres, battu par un certain Riner.

Nullement impressionné, Toma l'a encore emporté, plaçant un contre dont son illustre adversaire ne s'est pas relevé, n’insistant pas une fois immobilisé par notre compatriote.

Enfin, arrivé en demi-finales, Nikiforov y donc a battu le Japonais Kageura pour réaliser l'un de ses rêves : rencontrer Teddy Riner.