Par le chas de l'aiguille

Thierry Weber Publié le - Mis à jour le

Omnisports

L'équipe nationale belge de rugby a souffert face à l'Ukraine: 9-8

Analyse du match par Thierry Weber, le spécialiste rugby de la DH

Réactions d'après match: Alan Williams, Richard McClintock et Charlie Fourneau


Les photos du match

Quelques vidéos du match

BRUXELLES C’est au courage et aux forceps que la Belgique a entamé sa campagne européenne en s’imposant par le plus petit écart (9-8) face aux Ukrainiens qu’ils avaient largement dominés l’an dernier. À la décharge des joueurs de Richard McClintock, ces derniers durent vaincre les éléments déchaînés, pallier l’absence de plusieurs pions majeurs dont le capitaine Pierre Plasman et compenser la botte exceptionnellement défaillante d’Alan Williams.

Pas mal de contretemps, on en conviendra pour une entrée en matière que l’on pressentait poussive et qui le fut. S’adaptant bon gré mal gré aux nouvelles directives de jeu, les Diables éprouvèrent pas mal de difficultés pour trouver leurs marques et déjouer le jeu haché d’une équipe ukrainienne qui avait déjà une rencontre dans les jambes puisqu’elle s’était imposée de justesse en Pologne.

Cela étant, si l’Ukraine déflora bien la marque, contre le cours du jeu, à l’approche de la demi-heure sur un essai en coin, la Belgique avait construit l’essentiel du jeu, certes laborieusement, mais n’avait pas affiché dans les chiffres sa nette domination territoriale par la faute d’un nombre conséquent de coups de pied manqués. Sur l’un d’eux, notre buteur remit les Diables dans le match peu avant la pause (3-5) avant de leur l’avance à la 51e minute (6-5).

Entre deux échauffourées, les Ukrainiens liaient mieux leur rugby en se servant de leurs trois-quarts. Pour preuve, ils reprenaient les rênes du match en convertissant une pénalité (6-8) à l’heure de jeu. Les Belges procédaient dans l’urgence mais remettaient l’ouvrage sur le métier en forgeant la pénalité à la 77e. Le pied de Williams se fit convaincant pour placer l’ovale entre les perches (9-8) !

Le XV de Belgique face à l'Ukraine: Julien Massimi, Thomas Dienst, Alain Miriallakis, Damien Godefroy, Mathieu Verschelden, Denis Eppe, Charlie Fourneau, Mathew Hocken, Julien Berger, Simon Marote, Thibaut André, Aurélien Decerf, Dirk Haghedooren, David Nemsadze, Alan Williams

Remplaçants : Dris Bovijn, Norman Wende, Jimmy Mulumba, Cyril Nana, Bertrand Billi, Kevin Williams, Jérôme Cauwe

Classement:
1. Ukraine 4 pts (2 matchs)
2. Belgique 3 (1 match)
3. Pologne 1 (1 match)
4. Moldavie 0 (0 match)
5. République Tchèque 0 (0 match)

© La Dernière Heure 2008

Facebook

Galerie photos du jour

Tweets des journalistes DH

NewsLetter

4,83€ Edition Web

Aller sur 4,83€ Edition Web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous avez des projets à la pelle et quelquefois une haute estime de votre personne.

Taureau

L’énergie, la motivation, l’envie de gagner vous abandonnent. Et si vous profitiez de cette journée pour faire le point.

Gémeaux

Vous n’êtes pas en compétition, vous ne devez rien prouver à personne. Prenez un peu de recul.

Cancer

Vous savez très bien ce que vous voulez. Mais aujourd’hui, vous baissez les bras.

Lion

Le travail fait partie de vos priorités. Vous avez quelque chose à finir.

Vierge

Vous prenez des décisions constructives. Vous ne pouvez plus vous permettre de vous perdre dans des détails insignifiants.

Balance

Vous parlez beaucoup avec l’être aimé. Une meilleure complicité s’installe.

Scorpion

Vous êtes fragile, vulnérable, hypersensible. Vous avez tout intérêt à prendre davantage soin de vous.

Sagittaire

Vous ressentez le besoin de plaire. Si vous êtes seul, votre charme opère. Une rencontre est imminente.

Capricorne

Vous préservez vos relations, avec une indéniable constance. Vous ne dérogez pas à vos principes.

Verseau

Vous avez le sentiment du devoir accompli. Vous restez néanmoins tout à fait conscient des difficultés à venir.

Poissons

La bonne tenue de vos comptes, de vos affaires vous permet de voir plus clair sur ce que vous pouvez vous permettre ou pas.