Omnisports

Francesco Patera s’est incliné ce mardi soir à Helsinki où il a dû abandonner sa ceinture de champion d’Europe des légers. 

Son adversaire, le Finlandais Edis Tatli, ne voulait pas laisser la possibilité aux juges de s’exprimer comme lors de leur première confrontation en mai 2017 à Türkü (victoire du Belge sur décision partagée) : il n’a pourtant pas eu le choix, le Limbourgeois se révélant une nouvelle fois un adversaire de valeur qui a fait honneur à son titre, à l'instar d'un 10e round de feu. Mais la logique sportive a prévalu et le pointage fut, cette fois, nettement à l’avantage de Tatli : 109-119, 109-119 et 110-119.

"Une défaite aux points mais mon frère s'est battu comme un lion ! Je suis fier de lui", a commenté l'ancien pro Biagio Patera, le frère du champion déchu.

Le boxeur nordique de 30 ans, qui s'est légèrement blessé à la main dans la troisième reprise, a donc renoué avec son titre européen pour signer la 30e victoire de sa carrière (2 défaites). "Tout s'est passé selon le plan. Je savais que je ne pouvais pas relâcher la pression et c'est ce que j'ai réussi", a commenté Tatli.

Francesco Patera, quant à lui, présente désormais un palmarès de 18 victoires pour 3 défaites. Gageons que le boxeur du GMG Cheratte et son entourage chercheront à rebondir très rapidement...