Omnisports Watducks - Dragons; Racing - Daring : qui va mener son équipe au titre ?

Watducks: "D’abord le ticket EHL"

Le Watducks est reparti dans la peau d’un outsider face au Dragons en demi-finale. "Notre objectif majeur consiste à décrocher un ticket EHL. Le reste sera du bonus. Les Anversois ont dominé le championnat, mais nous sommes capables de les battre. Notre style les dérange, mais le constat vaut dans les deux sens. Nous avons d’ailleurs le même style de jeu c’est-à-dire ouvert et offensif. Les spectateurs s’ennuient rarement à un Watducks - Dragons."

Les supporters des Canards espèrent que le capitaine sera présent sur le terrain. L’incertitude est totale. Il y a 10 jours, il s’est occasionné une élongation aux ischios lors d’un entraînement. "J’ai repris l’entraînement de manière légère. Si je joue dimanche, je prends un risque. En théorie, je pouvais rejouer à partir de samedi, mais la décision m’appartiendra. Autant je ne me vois pas jouer ce dimanche, autant je suis certain de jouer le match retour. Nous risquons de trancher ce dimanche matin."

Dans les rangs des Brabançons, on retrouvera la belle surprise de cette saison : le jeune Guillaume Van Marcke qui provient du Lara. "Il ne s’était jamais entraîné avec un club de DH avant cette saison. On pensait à lui pour 2017-2018. Sa mentalité est excellente", précise encore le meilleur joueur du monde en 2016 qui se réjouit de vivre ses 12es play-offs. "J’en ai disputé 3 avec le Léo. J’ai remporté 5 titres avec le Watducks."

Racing : "Le premier titre est le plus dur"

Le Racing n’a pas vraiment tremblé pour finir la saison dans le Top 4. Malgré quelques blessés et le départ annoncé de leur entraîneur, il a traversé le championnat sereinement. Les 33 buts de Tom Boon ne sont pas étrangers à cette performance.

L’artificier le plus efficace de la DH débarque, comme tous ses coéquipiers, avec confiance dans ces play-offs. "Nous n’avons enregistré que deux défaites en 22 matches. Le groupe se sent bien. Nous avons une bonne carte à jouer. Nous y croyons dur comme fer. En plus, nous ne ressentons pas la pression."

Paradoxalement, le Racing, 3e, part favori face à l’Herakles, 2e. Ce match vaudra le détour car l’artificier se frottera à la muraille défensive la plus impressionnante. "L’Herakles est une équipe très complète qui mérite sa place dans ce Top 4. J’espère que notre expérience des play-offs fera la différence. Leur pc défensif est excellent. Notre pc offensif aussi. On verra le plus fort."

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.