Omnisports À la découverte du nouveau champion d’Europe des poids légers, qui veut frapper là où ça fait mal.

Il n’y a pas de N à son nom mais à Cheratte, tout le monde l’appelle Pantera et c’est vrai que quelque chose, dans sa boxe, rappelle le coup de patte du félin : sa frappe n’est pas spécialement puissante mais elle touche là où ça fait mal.

"Cela sert à quoi de frapper fort si tu ne cognes pas au bon endroit ?" demande Francesco Patera, le nouveau champion d’Europe des poids légers, que tous ses copains du GMG Cheratte viennent féliciter à tour de rôle pour le titre obtenu le week-end dernier en Finlande face à Edis Tatli, qui n’avait encore subi qu’une seule défaite en trente combats.

Un succès considéré par beaucoup comme une surprise. "Mais mon frère Biagio et moi, on y croyait", dit ce jeune Limbourgeois de 24 ans arrivé à Cheratte il y a dix ans déjà. "J’ai commencé la boxe à Genk mais Biagio, qui a été professionnel, boxait à Kuringen, alors je l’ai suivi. Lorsque le club a fermé, il m’a conseillé Cheratte parce qu’il y avait de bons jeunes comme les frères Jamoye. J’ai bien fait de l’écouter. D’ailleurs on s’entend bien. Aujourd’hui, c’est lui mon entraîneur, il a onze ans de plus que moi et me connaît parfaitement. Nous avons aussi un peu le même style."

Originaire de Lecce , le père de Francesco Patera est arrivé en Belgique dans les années 70. Il a été mineur. Il faisait de la boxe mais seulement pour le plaisir, pas en compétition. Francesco, lui, a voulu en faire. Au grand dam de sa mère, qui voyait ainsi son deuxième fils monter sur le ring. "Aujourd’hui encore, elle refuse d’assister aux combats", dit Francesco, qui a tout de même tenu à obtenir son diplôme de soudeur mais qui rêve d’une carrière de professionnel. "Mon boxeur préféré, c’est Mayweather", dit-il. "J’aimerais devenir champion du monde mais j’ai encore le temps. En tout cas, je donne tout pour la boxe, je m’entraîne six jours sur sept pour progresser encore car le chemin est long."

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.