Running La 31e édition des relais givrés a lieu ce samedi à neder-Over-Heembeek. Avec le Bruxellois Marc Vanderlinden, pour la 21e fois

Voilà 30 ans que cela dure. Les Relais Givrés, qui fêteront leur 31e édition ce samedi à Neder-over-Heembeek, s’érigent comme le rendez-vous running de la rentrée. Si le concept a fait des petits depuis, il reste original et plaît à beaucoup en ce début de saison. Et certainement à Marc Vanderlinden, ce coureur bruxellois qui prendra part pour la 21e fois à cette course en relais et par équipe de cinq pour un total de 44 km à parcourir, dont les quatre derniers en équipe.

"Je les ai gagnés à quatre reprises, chaque fois avec Training 7. J’ai aussi fini quatre fois 2e et trois fois 3e , se souvient ce tout jeune V3. Ça reste un rendez-vous particulier et apprécié. Une fois dans la saison, on court en équipe et on ne se bat pas pour sa pomme mais pour le groupe."

© DR

Avec le maillot du Racing cette fois, il aura des ambitions bien plus mesurées au moment de prendre le départ des Relais Givrés, qu’il a un jour bouclé entièrement seul suite au forfait de la dame prévue dans son équipe. Une nouvelle édition qui devrait lui permettre de continuer à enrichir son déjà riche livre en anecdotes en matière de course à pied.

"Je me souviens de l’édition 1992. Ce devait être ma première participation, avec Training 7. À 15 minutes de mon départ, j’étais dans le vestiaire pour me changer. Mais plus moyen d’ouvrir la porte. J’ai tambouriné, crié pour qu’on vienne me chercher. Heureusement, une nettoyeuse m’a repéré et j’ai pu sortir à temps. Et on a gagné !"

Les Relais Givrés attirent aussi de grosses pointures de la planète running, comme Anja Smolders en 2000, multiple championne de Belgique de cross. "Elle était dans mon équipe cette année-là. Toute la course, ce fut serré par rapport au Team Jogging plus. Avant le dernier relais, celui en groupe, on avait 20 secondes de retard. Anja a alors mis le turbo. J’avais bien de la peine à suivre le train mené à plus de 18 km/h. On a finalement pris la tête à 2 kilomètres de l’arrivée… Mon meilleur souvenir en 20 participations."

Atypique et convivial

Placés en tout début d’année, à une période où le calendrier n’est pas encore surchargé, les Relais Givrés marquent pour beaucoup le retour à la compétition après une période de trêve. Courue par équipe, l’épreuve se distingue des autres rendez-vous par le fait que le collectif passe ici avant l’exploit individuel, à l’instar de ce qui se fait sur les - plus jeunes - Relais Tarés à Fleurus qui ont eu lieu samedi dernier. "Si chacun s’arrache pour grignoter 15 secondes, cela fera plus d’une minute à la fin, c’est énorme", témoigne Marc Vanderlinden. Le nombre de coureurs (près de 1.600!), la présence de nombreux supporters, des organisateurs du club des Lendemains de la Veille plus qu’enthousiastes et le format font aussi que l’ambiance y est toujours de mise. Pendant et après la course. À ne pas rater donc !