Running Le Dinantais a survolé l’Ardennaise, manche du Delhalle, à Louette-St-Pierre

Après plusieurs semaines de repos, le vainqueur du Marathon de Namur Michael Brandenbourg est de retour dans le but de retrouver le meilleur de sa forme. C’est sur les 20 kilomètres de l’Ardennaise, populaire manche du Challenge Delhalle, qu’il a voulu se tester ce samedi. Et il n’a laissé aucune chance à la concurrence, s’imposant en 1h13.48 devant Ward (1h15.39) et Thijs Oosterlinck (1h17.34). Sur la longue distance, quelque six cents coureurs ont vu l’arrivée, pour un peu plus de deux cents sur la petite (8,5 km).

"C’était une course très difficile, qui ressemblait à du trail car cela montait pendant presque 13 kilomètres", explique le Dinantais.

Une chance pour le coureur de l’ARCH, il avait une bonne connaissance du parcours. "J’ai géré dès le départ car je savais que c’était très dur tout le long. Les autres sont pourtant partis très vite. Après quelques kilomètres, j’étais en quatrième position" , poursuit-il.

D’autant que le niveau était plutôt relevé au départ. "Il y avait le champion de Belgique de course de montagne ainsi que le vainqueur du semi-marathon de Namur. Mais j’ai pris mon rythme et je suis revenu sur eux vers le cinquième kilomètre avant de les distancer pour remporter la course" , s’exclame Micka.

Une belle victoire de plus à son palmarès, après quelques semaines de repos. "J’étais un peu lessivé après Namur et je devais faire un break. J’ai pris du repos, quelques kilos. Mais depuis début juin, je suis de nouveau motivé comme jamais et en route pour de nouveaux objectifs."

C’est à la Descente de la Lesse qu’il souhaite exprimer toute sa vélocité afin d’être victorieux une fois de plus sur ses terres. "Je vais peaufiner ma forme lors de la Corrida de Beauraing et ensuite je donnerai tout pour la course organisée par mon club." Et après ça, place, déjà, au cross. "Je ne vais plus faire de marathon de sitôt. Je préfère me concentrer sur des 10 kilomètres et sur les cross car c’est ce que je préfère et c’est moins contraignant."