Running

Ranger les baskets au placard en période de canicule n'est pas nécessairement obligatoire. Mais il y a des précautions indispensables à prendre.


L'été est bien là. Depuis plusieurs semaines, les coureurs sont habitués à courir sous la chaleur. Mais ces prochains jours, les températures flirteront régulièrement avec les 30 degrés à l'ombre.

Pour les runners, une question se pose. Malgré l'envie de s'entraîner et de se défouler, est-il bien raisonnable d'enfiler ses baskets par une telle météo?

Il n'y a évidemment pas de réponse toute faite à cette question. Le plus important reste de se connaître et d'écouter son corps. Cela vient avec l'expérience. Si vous êtes novice, mieux vaut en tout cas être très prudent. Et si vous êtes expérimenté, ce n'est pas pour autant raisonnable de ne pas modifier vos habitudes.

On vous apporte quelques clés pour gérer la pratique de la course à pied en période de canicule


Gare à la surchauffe

Hyperthermie: c'est l'un des risques majeurs de la course à pied sous un soleil de plomb. Le corps, habituellement à température constante de 37 degrés, chauffe plus qu'à l'habitude et ne parvient plus à se refroidir. Cela peut mener à de la fatigue excessive mais aussi à des maux de tête, des nausées ou aussi des vertiges. Et cela peut venir bien plus vite qu'on ne le pense.

Il faut à ce niveau être très attentif aux signes que vous envoie le corps, sous peine de jouer dangereusement avec sa santé.

En cas de surchauffe, stoppez votre effort et mettez vous à l'ombre, tout en tentant de trouver un moyen de vous refroidir, comme en arrosant votre corps avec de l'eau fraiche. 

© shutterstock

Quand et comment courir/faire du sport?

  • Faire du vélo peut, en cas de fortes chaleurs, être une alternative plus raisonnable si vous voulez faire du sport en journée. Une pratique qui est également bénéfique pour travailler l'endurance des coureurs à pied tout en ayant l'avantage d'être un sport porté, donc moins traumatisant. Se tourner vers les bassins de natation peut aussi être une autre solution pour se défouler et éviter la surchauffe.
  • Si vous tenez absolument à courir, il faut, dans la mesure du possible, le faire aux heures les moins chaudes, soit tôt le matin ou tard le soir. Et pas sur le temps de midi ou en début d'après-midi.
  • Adapter l'intensité de vos entraînements aux conditions doit également être envisagé, tant au niveau de l'intensité que du volume. Votre corps ne vous permettra pas de réaliser les mêmes performances qu'à l'habitude sous 30 degrés et un soleil de plomb. Evitez donc, si possible, les compétitions. Et si c'est le cas, il faut en garder un peu sous le pied. 
  • Enfin, bien évidemment, il faut se protéger. Avec casquette et crème solaire mais aussi en cherchant les endroits ombragés ou plus frais, comme les forêts. 
  • Sans oublier, plus qu'à l'habitude encore, de bien s'hydrater. Avant, pendant et après l'effort.