Running

Les Luxembourgeois Hugo Ralet et Julien Léonard se classent 2e et 3e d'une épreuve amputée de 3 km suite aux trombes d'eau


Les années passent mais les Boucles ardennaises, à La Roche, ne se referment jamais. On a encore pu s’en rendre compte ce samedi à l’occasion de la quinzième édition d’une épreuve qui, depuis 2016, a aussi intégré le Challenge Haute-Ardenne Trail, le CHAT.

La course phare des Boucles ardennaises était évidemment le Marathon Trail avec, comme son nom l’indique, 42 km à parcourir. Ou presque, car les trombes d’eau tombées les jours avant la course ont contraint les organisateurs à abréger le parcours de 3 km. Ceux-ci ont en effet pris la sage décision de jouer la sécurité, en supprimant la traversée de l’Ourthe.

Sur 39 km donc, c’est le traileur néerlandophone Sil Waumans qui a avalé les 1.500 m de dénivelé positif des murs ardennais le plus rapidement, en 3 h 10. Ce dernier est bien connu chez nous. Il s’était déjà imposé à La Roche en 2016, et s’était aussi imposé sur le 23 km de la précédente manche du CHAT, l’Addict Trail à Bertogne.

Dans leur province, les traileurs luxembourgeois ont fait tout sauf de la figuration. Sur le Marathon Trail toujours, Hugo Ralet, 2e, et Julien Léonard, 3e, son équipier chez Les Tharés, ont épaulé Waumans sur le podium. Pour Hugo Ralet, il s’agit d’une nouvelle magnifique performance sur une distance supérieure à 40 km. Avant les Boucles, le coureur de Gouvy ne s’était testé qu’une fois sur une telle distance. C’était à l’Addict Trail, il avait gagné !

Deux traileurs luxembourgeois, Michel Mathot et Philippe Dubois, respectivement 2e et 3e, ont aussi accroché le podium, derrière un coureur néerlandophone également. Les Rochois ont aussi eu leur vainqueur, avec le succès du jeune Édouard Simon, 18 ans, du SMAC, sur 10 km.