Running

Présenté comme le premier grand test avant l’été, la Corrida de Dinant a tenu toutes ses promesses ce vendredi soir. Ils étaient près de 400 au départ et c’est avec un super chrono de 30’08’’ que Dorian Boulvin s’est imposé au nez et à la barbe de Valentin Poncelet et d’Amaury Gouverneur. 

Pour Dorian, qui remporte sa deuxième Corrida de Dinant consécutive, c’est une belle victoire. « Je suis parti vite dans le but d’être devant avec les meilleurs et je me suis rapidement retrouvé seul en tête. J’ai décidé de courir au tempo à du 3 minutes au kilomètres. Je suis dans les mêmes temps que l’année dernière sauf qu’il y a un an il y avait plus de concurrence et les conditions climatiques étaient vraiment meilleures ». Une course qu’il a pourtant géré de bout en bout. « J’avais des bonnes sensations toute la course, j’étais encore frais sur les derniers kilomètres cela s’annonce donc bien pour la saison estivale », conclut le double vainqueur en titre.

Pour Michael Brandenbourg, le régional de l’épreuve en pleine préparation pour son marathon, la course a été plus difficile que prévue et il n’a rien pu faire face à la concurrence. « Je prends la 5ème place avec ce qui est sans doute l’un de mes moins bons temps ici à Dinant », explique-t’il déçu à l’arrivée. Cependant, il est réaliste sur sa forme du moment. « Je suis parti trop vite j’ai voulu suivre Dorian mais au troisième kilomètre j’ai senti que j’étais déjà grillé. J’aurai pu terminer deuxième mais je n’ai pas su gérer la course comme il le fallait. Mes kilomètres pour ma préparation marathon me font mal et je manque un peu de vitesse. Je dois encore m’entrainer deux jours et puis je serais en mode récupération pour Rotterdam », explique le sextuple vainqueur de la course. Chez les dames, c’est Célia Fouchère qui s’est imposé, elle devance Céline Draux et Anaïs Oulukoff.