Running L’Xterra belgium aura lieu le 9 juin prochain. Et, grâce à la version light, il n’est pas trop tard pour vous décider à franchir le pas

Le samedi 9 juin, Namur sera pour la troisième fois le magnifique cadre de l’XTerra Belgium. A dix semaines de cet événement qui verra les meilleurs spécialistes mondiaux du triple effort version nature en découdre, le magasin TraKKs de Namur a reçu Kris Coddens, quatre fois champion de Belgique de cross duathlon, une fois champion d’Europe et vainqueurs de trois XTerra, dont la première édition à Namur.

La date de cette conférence était tout sauf choisie au hasard puisque Kris Coddens, mais aussi Florian Badoux, l’un des organisateurs, ont prodigué au public présent quelques conseils de choix pour finir un premier XTerra Light (500 m de natation en Meuse, 18 km de VTT et 5 km de trail) en dix semaines de préparation. Soit le temps qui nous sépare encore de l’événement.

De quoi vous permettre de franchir le pas d’ici au 9 juin prochain

  • Le VTT : "L’aspect technique du VTT effraie beaucoup de gens, mais vous ne roulez pas particulièrement vitre à VTT. Vous pouvez parfaitement courir à côté de votre vélo sans trop perdre de temps, puis remonter dessus."
  • La charge d’entraînement : "A condition qu’ils soient bien menés, pour un sportif de base, trois entraînements par semaine, un dans chaque discipline, suffiront à réussir un XTerra Light sans souci. Et l’idéal est de placer un jour de récupération entre chaque entraînement. Reste que si votre corps s’adapte, quatre ou cinq entraînements sont aussi envisageables."
  • Les spécificités : "La préparation doit être plus spécifique, vu qu’il s’agit d’un XTerra. En eau libre, il est difficile de nager droit. Il est possible de nager quelques mètres en piscine en fermant les yeux, puis de les rouvrir pour voir si vous avez gardé votre trajectoire. L’entraînement avec intervalles est aussi important en natation et à vélo pour progresser qu’en course à pied. Pour le VTT, vous pouvez aussi vous préparer sur la route pour le physique. Cela est d’ailleurs plus facile pour les intervalles, même si les chemins offrent plus de variété et permettent de travailler sa technique. L’idéal est de combiner les deux."
  • À l’approche de la course : "Il faut continuer à s’entraîner, tout en diminuant bien sûr l’intensité la semaine qui précède le Jour J. Cela permettra de maintenir le corps sous tension. Par exemple, la veille de la course, une petite séance de course intensive de trois minutes permettra de ne pas relâcher trop le corps."
  • Le Jour J : "Faites un exercice de préparation de votre matériel, en vous mettant en situation de course. Cela permettra d’éviter des mauvaises surprises. N’oubliez pas qu’il y aura 800 vélos dans le parc. Pour être certain de trouver le vôtre lors de la transition entre la natation et le VTT, mettez quelque chose en évidence, comme un casque. Cela vous évitera une mauvaise blague."


Infos www.xterra-belgium.be/