Running Connectivité, ergonomie et autonomie améliorées : Les écouteurs Jaybird Run offrent une nouvelle expérience sportive et musicale


On estime que près de 60 pour cent des coureurs aiment pratiquer leur sport en musique. Il est donc logique que les marques se positionnent et investissent sur ce marché. À côté, notamment, de Jabra ou Bose, Jaybird s’impose comme un acteur innovant et dynamique. Voici un an, nous avions eu la possibilité de tester les écouteurs Jaybird X3. Un excellent produit pour ceux qui aiment courir en musique mais qui présentaient à nos yeux trois lacunes pour être au top : une première prise en main compliquée; un câble reliant les deux écouteurs pas toujours aisé à ajuster et l’obligation de courir avec son smartphone ou d’être équipé d’une montre connectée pouvant embarquer de la musique.

Douze mois plus tard, l’ambitieuse marque américaine qui a fait du sport son terrain de prédilection nous revient avec ses "Run". Un produit haut de gamme (prix affiché 199 € tout de même) mais qualitatif, taillé pour le sport et qui lutte dans la même gamme que les Jabra Elite Sport, par exemple.

© Jaybird

Un pas de géant au niveau de la prise en main

Nous sommes réellement ici face à du sans-fil. En plus de la connexion bluetooth entre la source et l’écouteur relais, fini le cordon qui relie l’écouteur droit au gauche. Et Jaybird a fait un pas de géant en avant en ce qui concerne la prise en main. Quelques secondes à peine suffisent, même lors de la première utilisation, à connecter son smartphone aux écouteurs, lesquels se logent parfaitement dans les oreilles, au point de presque se faire oublier. Ils sont, il est vrai, très légers et, donc, peu envahissants. Comme sur les X3, différents embouts sont proposés pour un ajustement parfait à l’oreille.

Le troisième défaut dont nous parlions ? Il est, comme chez la concurrence, toujours de mise. Il n’est pas encore possible de charger directement sa playlist dans les écouteurs sans prendre son smartphone comme compagnon de sortie, à moins d’avoir une montre connectée permettant de charger sa playlist, comme sur la nouvelle Garmin Forerunner 645 Music que nous présenterons bientôt.


L’expérience musicale, pour des écouteurs 100 % sans fil, est de qualité. Si certains tests faisaient écho de quelques coupures de connexion lors des premiers mois de vie du produit, nous n’avons pas été confrontés à de tels désagréments et le souci semble avoir été parfaitement corrigé depuis, même s’il faut toujours veiller à porter le smartphone le plus près possible de l’écouteur droit. L’appli dédiée, très bien conçue, permet de personnaliser l’écoute et d’aller au-delà des quelques réglages de base disponibles sur les écouteurs (on/off, volume, piste suivante…).

Jusqu’à 12 h d’autonomie

L’un des petits plus est assurément ce petit boîtier noir fourni avec les Run. Design tout en étant compact, il permet, outre le rangement des écouteurs, de les recharger à deux reprises en cours de route, portant l’autonomie totale annoncée jusqu’à 12 heures. Et 5 minutes dans la boîte offre une heure d’écoute supplémentaire !

Jaybird a aussi conçu un dispositif bien pratique pour éviter la perte, qui pourrait être la conséquence de l’absence de fils. L’appli permet en effet de détecter un écouteur à moins de 3 mètres tandis que la lecture de votre playlist se coupera si vous en perdez un en cours de route. Ce qui, vu l’ergonomie du produit, ne nous est jamais arrivé.

© DR

On aime

  • Très facile d’utilisation et bonne ergonomie générale;
  • Large autonomie, avec possibilité de recharge en cours de sortie grâce à un petit boîtier léger;
  • Belle expérience sonore, d’autant plus après réglages dans l’appli dédiée;
  • Impossible à perdre malgré la petite taille.

On n'aime pas

  • Tenir une conversation téléphonique en mode mains libres via les écouteurs est difficile, sauf dans un endroit calme;
  • La simplicité d’utilisation du produit a un (léger) revers. Les commandes, peu nombreuses, contraignent à utiliser son smartphone, via l’appli, pour affiner certains réglages;
  • Pas (encore) de possibilité de courir en musique sans son smartphone ou une montre connectée pouvant stocker sa playlist favorite.