Running

Le Bruxellois, 124 marathons au compteur, donnait le tempo aux XL 10 Miles


Près d’un millier de participants issus de 36 nations différentes, la deuxième édition des XL 10 Miles est bien une course cosmopolite. Il faut dire qu’en s’élançant au pied des institutions européennes, la course ixelloise avait de quoi séduire les joggeurs européens résidant dans la capitale.


Et pour les guider, comme c’est de plus en plus souvent le cas dans les joggings, plusieurs meneurs d’allure avaient pris place au sein du peloton. Parmi eux, on retrouvait un certain François Stockmans, ce passionné de course à pied et surtout de marathon puisqu’il en comptera bientôt 125 à son actif. "Je serai le 4 novembre à Porto pour mon 125e marathon", sourit-il.

Ce dimanche, il a laissé ses objectifs personnels de côté pour se concentrer sur ceux du peloton. "J’avais envie d’accompagner les coureurs qui avaient pour objectif de faire du 12km/h. C’est quelque chose de très intéressant et motivant pour les coureurs d’avoir un certain objectif."

"J'ai ce rythme dans le sang"

Un rôle pour lequel le Bruxellois était taillé. "J’ai ce rythme dans le sang, ce qui me permet de m’adapter assez facilement au bon rythme. C’est quelque chose que j’avais déjà fait lors du marathon de Bruxelles et des 20 km de Bruxelles. Et puis courir sur un certain rythme défini, c’est ce que j’essaie d’appliquer lors de chacune de mes sorties."

Et pour une fois, l’effort n’était pas individuel puisque François Stockmans a profité de l’occasion pour motiver les joggeurs suivant son rythme. "Je les motive de façon verbale et non verbale. Par contre, comme ils sont souvent à la limite en tentant de me suivre, c’est plus compliqué pour eux de venir me parler. Mais cela ne m’empêche pas de leur donner quelques conseils durant la course."

Le tout, sur un parcours des XL 10 Miles séduisant. "C’est un parcours assez vallonné mais grâce à ses deux boucles, cela permet aux joggeurs de réajuster leur rythme au moment d’aborder la seconde boucle."

Une course finalement remportée par Youssef Bouissane en 47’59 loin devant le 1h11 de François Stockmans et son groupe.