Running

Le Montois, victorieux après cinq deuxièmes places, et le Castellinois étaient faciles ce samedi à Thuin

La Corrida des Ruelles qui a eu lieu samedi avait la particularité de faire partie de deux challenges, le Vals&Châteaux et le Val de Sambre. Ils étaient donc très nombreux (585 participants) au départ de cette classique thudinienne.

Christophe Gobert avait fait le déplacement depuis Mons dans le but de creuser encore un peu plus son avance déjà importante au classement général des courtes distances du Val de Sambre. Objectif atteint (5,2 km en 18.13) !

"Depuis le début du challenge, je n’avais pas été verni en terminant cinq fois deuxième ! ", raconte-t-il. "Sans en faire une obsession, j’espérais bien un jour parvenir à être le premier d’une course ! Deuxième, c’est aussi et encore la place à laquelle j’avais terminé ce challenge il y a quelques années. Le gagner est un objectif clair."

À son palmarès figure déjà le Défi 13. "Mais par la suite j’ai été longtemps blessé, ce qui explique que je préfère revenir doucement et m’aligner sur de courtes distances. Cela me permet également de travailler ma vitesse. Mais il est évident que je referai des courses longues l’année prochaine."

Son dauphin au classement est Nicolas Maesschalk à qui il n’hésite pas à donner de précieux conseils.

Sur la longue distance (11,5km), Benjamin Barbier (ancien double vainqueur de l’épreuve) s’est fait surprendre par Lahcen El Matougui (40.37) dans les remparts thudiniens. "Il a pris cinquante mètres d’avance et je n’ai pas été en mesure de les boucher", lança Benjamin. Même au top, aurait-il pu battre le Castellinois ? Celui-ci était vraiment facile ce samedi.

"J’aurais préféré que Benjamin m’accroche un peu plus. J’ai un gros objectif : faire un semi-marathon vers la fin de l’été en 1 h 04."

Chez les dames, les victoires sont revenues à Bérengère Malevé (47.54) et à Roxane Cleppe (21.50).