Running

Celui qu'on surnomme le loup s'attaque à l’Ultra Tour des 4 Massifs

La semaine prochaine, Chamonix et le Mont-Blanc occuperont le haut de l’affiche trail, à l’occasion bien entendu de l’UTMB.

Mais en attendant, c’est à Grenoble qu’a lieu un autre must du calendrier trail alpestre : l’UT4M, l’Ultra Tour des 4 Massifs.

Ce jeudi matin sur le coup de 7 h, ils sont plusieurs centaines à s’être élancés sur l’UT4M160, sa version la plus hard, à l’assaut de quatre massifs: Vercors, Oisans-Taillefer, Belledonne et Chartreuse.

Des massifs que les participants à cette course de 168 km et 10.500 m de dénivelé positif traverseront d’une traite, dans sa version Xtrem, ou alors en quatre étapes (un massif par jour), dans sa version Challenge.

Pour sa première participation à l’UT4M, une épreuve tout à fait indépendante de l’UTMB précisons-le, en 2016, Raphaël Daco, de Theux, avait opté pour la première formule. Il avait malheureusement été contraint à l’abandon. Cette année, il a préféré se lancer pour défi la Challenge.

« En 2016, nous avions été stoppés un peu après 80 km, en raison des conditions climatiques, la course avait finalement repris une heure plus tard », explique celui que l’on surnomme le loup. « Mais j’ai eu du mal à me remettre en action. Et deux semaines plus tard, je participais à l’Hurricana au Canada. J’avais dès lors préféré abandonné. »

Bien lui en avait pris, serait-on tenté de dire, puisqu’il avait fini 38e sur 260 de cette épreuve du World Tour de 125 km de l’autre côté de l’Atlantique.


Il a créé un parcours d'ultra

Après cet abandon, le loup theutois a plus faim que jamais. Lors de chacune de ses quatre étapes, Raphaël Daco aura douze heures pour dévorer son plat du jour.

Ce dernier a aussi créé un parcours d’ultra officiel, qu’il a tout naturellement baptisée La Trace du Loup. « Longue de 284 km, elle affiche 12000 m de dénivelé positif, et relie Trois-Ponts à Theux », développe Raphaël Daco. « Elle été validée par l’ITRA. Cela sous-entend que bien qu’il ne s’agisse pas d’une course mais d’un parcours permanent, elle peut servir de course de validation à une épreuve. Je suis pour le moment le seul à l’avoir faite. Personne n’a encore osé la retenter. »

Peut-être marcherez vous sur les traces du loup ? Ce dernier entend en tout cas cette fois-ci bien laisser trace de son passage sur les 168 km cette fois de l’UT4M.