Running

La manche luxembourgeoise du Challenge Delhalle, à Habay, a toujours autant de succès 

Combien seront-ils ce samedi à 14 h à se presser sur la place Pierre Nothomb, pour prendre le départ de la 21 e édition des Forges de la forêt d’Anlier ? L’année dernière, pour les vingt ans de ce must du Challenge Delhalle, 2.201 coureurs avaient avalé le 19 km ou le 7 km pour offrir un record au Habay Runners Club.

Lundi soir, 1.449 coureurs avaient déjà réservé leur dossard sur le 19 km, et 453 sur les Mini-Forges, dont le départ sera donné un quart d’heure plus tôt, à 13 h 45.

2.350 dossards maximum

Or, quand on sait que le le nombre de participants sera limité à 2.350, Les Forges pourraient donc faire parcours comble. L’année passée, les Luxembourgeois avaient trusté les premières places du podium à domicile. Justin Mahieu s’était imposé en 1 h05.25, devant Nicolas Navet, 2e, et Yohan Fortin, 3e. De retour à la compétition depuis quelques semaines après des mois de galère en raison d’une blessure, Justin Mahieu rêve évidemment de se succéder à lui-même.

Navet s’est rassuré

Un des plus sérieux rivaux de Mahieu devrait être Nicolas Navet, auteur de deux deuxièmes places, à Chimay et Erpent, et une victoire, à Charleroi, sur le Delhalle. "Après mes 4e places en 2015, 3e en 2016 et 2e en 2017. J’espère évidemment m’imposer cette année, clame Nicolas Navet qui s’est encore imposé au 10 km d’Esch-sur-Alzette samedi. Le lendemain de ma victoire, j’ai été reconnaître le parcours des Forges."

Mais pour arriver à ses fins, outre Justin Mahieu, Nicolas Navet devra évidemment décramponner d’autres coureurs qui pourraient aussi troubler la fête luxembourgeoise à l’image d’un certain Diaz, qui enchaîne aussi les résultats sur le Delhalle.