Running

Bruxelles - Namur en courant ou le 50 km de la Bouillonnante avant le Marathon de Namur dimanche: Ralph Mesquita et Jérôme Thiry n'ont pas chômé ce week-end

Le milieu de la course à pied déborde de profils atypiques qui aiment à se mettre des défis pour les moins excentriques. On en a encore eu la preuve ce week-end avec le Bruxellois Ralph Mesquita et le Brabançon Jérôme Thiry.

On connaissait déjà Ralph Mesquita pour ses capacités à enchaîner les kilomètres en course à pied. L'été dernier, il avait déjà traversé l'Europe du Nord au Sud pour sensibiliser aux dégâts de l'obésité. Voici quelques semaines, il avait aussi joué le jeu de la première édition de la nouvelle Primavera, terminant 2e du "Dernier Homme Debout" derrière Eric Brossard après 17 heures et près de 130 km d'effort. 

Ce dimanche, il s'est à nouveau "amusé" en s'embarquant pour un défi pouvant sembler complètement fou aux yeux de la grande majorité des coureurs. Non content de prendre le départ du Marathon de Namur, le Bruxellois a concrétisé un autre défi avant même le départ. Accompagné d’un ami, aussi de l'aventure, cet ultra traileur a rallié la capitale wallonne en courant, depuis Bruxelles.

Après 63 km parcourus de nuit, Ralph Mesquita et son ami sont arrivés les premiers sur la ligne de départ à 6 h. Juste le temps d’avaler un petit déjeuner à la boulangerie du coin, avant d’avaler le marathon, et en 2 h 58’ sans avoir dormi s’il vous plaît !

"J’avais déjà traversé l’Europe en courant, en faisant 5.300 km en 75 jours, pour récolter des fonds pour la lutte contre l’obésité des enfants", confie Ralph Mesquita, ancien obèse. "J’adore les défis et rendre les choses un peu drôles."

Et de commenter sa seconde course. "J’ai pris du plaisir jusqu’au 28e km. C’est ensuite devenu plus dur."

Après 105 km et 9 h 30 de foulées, le Bruxellois pouvait enfin se reposer. L’histoire ne dit toutefois pas comment il est rentré chez lui !



De Bouillon à Namur, avant la Manche

Mais Ralph Mesquita n'était pas le seul à avoir les jambes lourdes au départ du premier Marathon de Namur ce dimanche.

Le Chastrois Jérôme Thiry, la veille, avait de son côté bouclé les 50 km de la Bouillonnante et ses quelque 2.600 mètres de dénivélé positif en un peu plus de 7h30 avant d'accompagner un ami le lendemain à Namur en 4h28 sur les 42,195 km. Et ce, alors qu'il traversera la Manche en nageant à la fin du mois de juin, histoire de varier les plaisirs.

Quand on vous parlait de profils atypiques dans les pelotons...

© dr