Running L’appli belge Runnin’City propose des sorties mixant running et culture dans 150 villes. Et ce n’est qu’un début


Si vous êtes passionné de course à pied, vous ne voyagez sans doute jamais sans une paire de runnings et une tenue de sport dans votre valise. Et ce, que ce soit pour un déplacement privé ou professionnel. Mais perdu dans une ville que vous ne connaissez peu ou pas, difficile de ne pas vous retrouver à tourner en rond dans le parc du coin. Ce qui vous fera probablement passer à côté des meilleurs spots.

De ce constat est née l’application Runnin’City. Son but, simple et efficace, est de permettre aux coureurs de faire leur sortie sur des parcours sympas où qu’ils soient dans le monde. En leur proposant des parcours en fonction de leur localisation. Guidé par des indications vocales, le runner reçoit aussi des explications sur les lieux remarquables qu’il est amené à traverser. Philippe Pleckspaen, l’un des concepteurs de ce projet belge et lui-même amoureux de la course à pied, nous en dit plus sur son bébé.

Comment est née l’idée de Runnin’City ?

"Nous sommes partis d’un constat. En voyageant, on voyait beaucoup de gens demander dans les hôtels où ils pouvaient courir. Et comme réponse, on leur renseignait le plus souvent de se rendre au parc. Mais quel coureur aime à tourner en rond ? Il y avait clairement une demande et, donc, un potentiel. Surtout quand on sait que 20 pour cent des clients d’un hôtel sont des joggeurs et que 2 pour cent du trafic aérien mondial est généré par des runners !"

Le concept se veut unique et innovant ?

"Oui. Une appli qui, dans 150 villes à travers le monde, vous propose plusieurs parcours (450 au total) grâce à un guide vocal, c’est tout à fait unique."

© guidicelli

Pratiquement, comment cela fonctionne ?

"Très simplement, il suffit de se connecter et l’appli vous guide sur le parcours choisi (5, 10 ou 15 km) via le chemin le plus court. A chaque point remarquable, un commentaire de 30 à 40 secondes vous en dira plus sur l’endroit où vous vous trouvez. Il est aussi possible d’y ajouter des anecdotes culturelles en cours de parcours, pour ceux qui veulent en savoir plus sur la ville où ils se trouvent. L’appli donne aussi quelques infos de base (temps, distance…) mais la quête de la performance n’est pas le but recherché."

À qui s’adresse Runnin’City ?

"À la base, l’appli a été pensée pour ceux qui voyagent dans des lieux qu’ils ne connaissent pas. Mais on remarque que beaucoup de locaux l’utilisent également pour découvrir leur ville autrement."

Y a-t-il un coût pour l’utilisateur ?

"Non, aucun. C’est entièrement gratuit et sans inscription. Et il n’y a et n’y aura jamais aucune publicité."

Comment parvenez-vous à faire exister l’appli dès lors ?

"Si nous avons bossé deux ans dans l’ombre, c’est pour prendre le temps d’aller montrer notre produit aux villes. À l’instar de certains hotels désireux d’offrir des parcours personnalisés à leurs clients, elles se montrent intéressées par le concept. Ce qui nous permet d’exiter…"

De Sydney à Braine-l’Alleud

Le parcours le plus populaire de Runnin’City se trouve à Lisbonne, au Portugal. Ceux à Amsterdam et dans la baie de Sydney le suivent au classement. En Belgique, l’appli est bien présente également. A Bruxelles, bien sûr, mais aussi à Gand, Ypres ou Braine-l’Alleud avec des parcours empruntant certains lieux de la bataille de Waterloo. En plein développement, Runnin’City devrait très prochainement être également présent sur Charleroi, Malmedy ou encore Durbuy. Avant bien d’autres villes, belges ou étrangères.