Running Les nouvelles Adidas Solar Boost sont, à notre avis, le modèle le plus abouti de la marque allemande


Et la lumière fut. Elle provient d’une vingtaine de boîtes disposées dans une pièce et étiquetées au nom de plusieurs bloggeurs, journalistes, gagnants de concours. Belgium Running avait sa boîte.

Adidas a mis les petits plats dans les grands pour lancer sa nouvelle Solar Boost : jus de fruits, nourriture de sportif, speech sur l’énergie solaire et petit run en compagnie de Soufiane Bouchikhi, athlète belge qualifié pour les Championnats d’Europe de Berlin sur 10.000 mètres. Une distance qu’il parcourt en 27 minutes et 41 secondes. Il a laissé le frein à main pour nous accompagner dans les rues d’Anvers.

Ce petit tour de cinq kilomètres sur les bords de l’Escaut n’a pas suffi à vraiment mesurer l’évolution de la célèbre Ultra Boost. On a toutefois rapidement compris qu’on avait affaire à une belle évolution d’un modèle rapidement devenu un classique des courses type (semi-) marathon.

La première sensation est aussi personnelle que négative. Malgré un pied assez fin, l’avant de la chaussure serre énormément au niveau des orteils. Un petit défaut lié à la forme de notre pied mais qui ne semble pas gêner la plupart des utilisateurs.

Les premières foulées sont ultra-positives. La semelle développée par le spécialiste du pneumatique Continental agrippe le sol et permet d’aller vite sur le macadam. Elle est étonnamment résistante sur la durée.

© Adidas

Une chaussure parfaite pour le grand public qui recherche du confort

Outre son look moderne qui concurrence largement le dernier modèle Nike, c’est surtout sa semelle qui fait sa force.

Les runners recherchant des sensations naturelles et minimalistes ne sont pas la cible du produit. La semelle (très épaisse et molle) et le drop de 10 mm sont plus adaptés à des runners qui cherchent le confort.

Composée à 85 % de la technologie Boost, la semelle n’a jamais eu un aussi bon rapport entre amorti et réactivité. Si on a l’impression de marcher sur un coussin moelleux, la poussée n’en est pas moins puissante et rebondissante. La stabilité est une de ses forces.

Le talon a été réadapté avec plus de structure sur le côté et une absence totale de rigidité sur le tendon d’Achille. Une construction qui offre un confort rare qui s’adapte à toutes les chevilles.

Le reste du mesh est étonnamment respirant et élastique malgré une épaisseur apparente. Les coutures ont également été réduites afin d’éviter tout frottement.

Tout le reste de la chaussure, de la languette aux lacets en passant par le Tailor Fiber Placement sur les côtés de la chaussure, est fait pour assurer un maximum de confort au runner qui veut se lancer sur longue distance sur la route.


On aime

  • Le look, peut-être un des plus réussis du marché actuel;
  • La réactivité de l’amorti malgré son épaisseur. Elle est à la fois confortable et sportive;
  • La semelle développée par Continental est solide et offre pas mal d’adhérence sur la route.


On n’aime pas

  • Peu de place pour les orteils à l’avant de la chaussure. Doit être bien testée avant d’être achetée;
  • 305 grammes, c’est assez important même si elle sont plus légères que les Ultra Boost;
  • La semelle est très molle.


En bref

  • Prix conseillé - 160 euros.
  • Drop - 10 millimètres.
  • Poids - 305 grammes pour le modèle masculin en pointure 42 2/3.
  • Foulée - Universelle.