Running

S'équiper d'une bonne brassière de sport est, pour une coureuse à pied, aussi important qu'une bonne paire de chaussures

La course à pied est un sport accessible. Pour un homme, une bonne paire de godasses et la sortie peut débuter, peu importe le lieu ou l’heure. Mais pour une femme, il faut aussi penser, en plus des pieds, à la poitrine. Car courir sans brassière, c’est inconfortable. Voire inimaginable pour les coureuses averties. Un bon maintien de la poitrine durant l’effort est en effet indispensable. Si on n’est pas correctement équipée, les risques sont nombreux : lésions tissulaires, fibres du sein abîmées… Mieux vaut donc porter une brassière adaptée au type de sport que vous pratiquez et à la taille de votre poitrine.

Nous avons testé l’Active Shaped Support de Shock Absorber. Ce que la marque promet ? "Une mise en valeur de la poitrine", "respirabilité", du confort, "une évacuation rapide de la transpiration". Shock Absorber indique également que les mouvements seront totalement libres si on enfile ce soutien-gorge de sport.

Soutenue mais pas écrasée

Le mettre ne pose pas problème au niveau technique : le réglage est facile. Les bretelles, parallèles, se règlent comme toutes les autres bretelles. On ajuste donc aisément le soutien-gorge. En revanche, on se pose plusieurs questions, comme de savoir si cela est normal qu’une partie du tissu de la poche entourant le sein soit plus lâche ? Mais après essais et conseils des vendeuses du Galeria Inno, on se rend compte que ce petit couac ne pose en pratique aucun problème.

Quoi de mieux pour tester une brassière qui a pour promesse de "réduire de plus de 78 % les mouvements de poitrine" que de prendre part au Game of Trails du Sart-Tilman (Liège) ? On court, on saute, on grimpe, on est continuellement en action durant près de deux heures, on plonge dans la boue… Bref, on bouge énormément. Force est de constater que la poitrine est parfaitement soutenue quel que soit l’effort. On ne la sent pas écrasée. On respire normalement, sans entrave aucune. La liberté des mouvements est totale.

Lorsque les bretelles de la brassière sont réglées, on ne chipote plus durant la course. Aucun inconfort à signaler non plus concernant la transpiration. On n’a pas l’impression de courir avec un soutien-gorge de sport gorgé d’eau et insupportable sur le long terme. Ni même la désagréable sensation de frottement ou de chaleur qui, sur le long terme, peut devenir un véritable calvaire pour les tétons et la peau des seins.


Un prix attractif

La brassière a, par la suite, été testée sur le semi-marathon de Namur. Même constat : aucune gêne au niveau de la poitrine lors de l’effort. Tout reste en place et on ne sent même pas le sous-vêtement sportif sous les vêtements techniques. Preuve, s’il en est, que la marque tient ses promesses.

Notons enfin que le prix du soutien-gorge contribue aussi au fait qu’on l’apprécie. Il coûte moins de 40 euros.


On aime

  • Sa féminité. Le modèle Active Shape Support met la poitrine en valeur grâce à un “padding” (soutien-gorge moulé);
  • Sa discrétion. Aucune gêne ou inconfort à signaler;
  • L’entretien facile. On l’a traîné dans la boue, plongé dans l’eau… et il est ressorti nickel de l’eau.

On n’aime pas

  • Le côté un peu lâche du tissu, sur le dessus de la coque;
  • Les points de vente étant limités, il est parfois difficile de trouver sa taille dans tous les modèles. Et mieux vaut essayer pour être certain que ça convient.