Running

Le Burundais Onesphore Nkunzimana, lauréat en 2010 à Bruxelles et aujourd'hui sous le régime de réfugié politique, n'aurait jamais pu être présent ce dimanche sans sa rencontre avec Albert Soleil

Le Burundais Onesphore Nkunzimana a gagné les 20 Km de Bruxelles en 2010 en 1h01.29. Aujourd'hui âgé de 33 ans, il pourrait être en pleine possession de ses moyens physiques pour encore jouer la gagne. Mais depuis octobre 2016, l'athlète est sous le régime de réfugié politique. Difficile pour celui qui a pris part à deux olympiades de continuer à s'entraîner. Mais il sera bel et bien au départ des 20 Km ce dimanche, au sein du box des élites.

Il ne doit sa participation qu’à une heureuse rencontre, celle avec Albert Soleil. “Je l’ai rencontré à Anderlecht et, après avoir pris connaissance de son histoire, j’ai tout fait pour le soutenir et qu’il soit présent aux 20 Km”, indique-t-il. "Je m'étais inscrit aux 20 Km, malgré mes 65 ans et mon manque d'expérience. Pour finir, quitte à marcher, mais aussi avec une autre motivation : celle de céder mon dossard à cet athlète que j'avais pris sous mon aile au cas où il n'aurait pas les moyens de s'inscrire."

"Quel bonheur de voir son visage briller à nouveau"

Pour raison médicale, il a été déconseillé à Albert Soleil de s'aligner sur les 20 Km. "J'ai alors pris contact avec l'organisation. Je leur ai parlé de mon projet. Ils se sont souvenus d'Ones, de ses excellents résultats et de sa gentillesse. Il a ainsi obtenu la possibilité de partir parmi les meilleurs élites."

Onesphore Nkunzimana était ravi : "Quel bonheur de voir un visage ravagé par des événements très importants, avec la séparation de sa famille et toutes les angoisses liées à son statut précaire. Il manque de préparation mais il va tout faire pour réaliser un bon résultat et, qui sait, se faire remarquer pour briller à nouveau à l'avenir."