Running Le Visétois, un an après sa 2e place, s’est offert un succès de prestige sur le 21 km

Vincent Castermans tient sa revanche. Deuxième en 2017, le Visétois s’est imposé en surclassement ce samedi sur les 21 km de la 41e édition des Crêtes de Spa, la distance reine de ce monument de la course à pied belge. Dès la première difficulté, le duo Mestdagh-Territo était lâché et ne revit plus jamais l’athlète de Herve. "Je suis très heureux. C’est un succès qui représente beaucoup sur un palmarès…"

Jamais le vainqueur de l’édition 2018 n’aura laissé planer le doute quant à l’issue de la course. Dès la sortie de Spa, il donna le ton, avant d’insister dans la première difficulté vers Creppe. Vincent Castermans se permit même une arrivée un peu comique en se trompant de couloir, avant d’enfourcher une barrière Nadar pour s’en aller officialiser son succès. "Avec le semi de La Haye voici quelques jours, c’était mon objectif de l’hiver. Je ne le cachais pas, je venais ici avec des ambitions."

Deux minutes plus tard, on retrouvait un souriant Joakim Territo. "Si l’on m’avait dit voici trois ou quatre mois que je finirais troisième des Crêtes, j’aurais signé avec grand plaisir, soufflait-il. Je ne peux donc qu’être très satisfait de ce podium. Vincent [Castermans, NdlR] était intouchable tandis que le deuxième [Simon Mestdagh, NdlR] était supérieur à moi techniquement et a fait la différence dans les descentes ou dans les zones plus compliquées."

Triathlète au sein du club du Watt’s, Joakim Territo était ce que l’on peut appeler un régional de l’étape. Cela ne donne que plus de saveur à son résultat. "J’habite à Spa, je suis ici dans mon jardin. J’ai d’ailleurs reçu énormément d’encouragements sur le parcours, et c’était très agréable. Je profite donc pleinement de ce podium ici !"


Xavier Diepart (4e sur 55 km) : “Heureux d’avoir… terminé”

Xavier Diepart connaît les traces des trails des Crêtes de Spa comme sa poche. Le Jalhaytois était encore sur les sentiers la veille de l’épreuve pour baliser un tracé de 55 km qu’il avait remporté en 2017. Un an plus tard, celui qui prendra part aux Mondiaux d’ultra en Espagne en juin prochain se disait satisfait d’avoir bouclé cette longue distance à la 4 e place. “Je suis satisfait d’avoir terminé en fait, nous avouait-il. Il y avait de la fatigue et l’approche de la course était un peu différente pour moi cette année. Le début de course fut rapide et j’ai souffert plus vite qu’à l’habitude. J’ai dû gérer afin de rejoindre l’arrivée sans trop puiser dans mes réserves.”


On soulignera encore le joli succès rencontré par le 32 km trail (voir notre supplément Belgium Running), nouveau venu au copieux programme des Crêtes. Près de 550 coureurs en ont pris le départ avec, au final, le succès du Visétois Claude Waterval.


Réaction: Antoine Balhan, vainqueur des 10 km

“C’est la première fois que je dispute le jogging des Crêtes. Je suis parti très vite et me suis retrouvé seul dès le premier kilomètre. Le parcours était exigeant, très technique avec une fameuse montée, un mur ! C’est une bonne préparation avant mon stage en altitude à Font- Romeu; je me prépare en espérant me qualifier pour le championnat d’Europe en août à Berlin sur la distance de 800 mètres.”