Autres sports L’Arlonais a été sacré champion de Belgique chez les élites

Le 31 décembre, Sébastien Berthe était en stage en extérieur en Espagne. Il chutait lourdement. Bilan : une luxation de la cheville, double fracture de l’astragale et deux mois dans un plâtre sans pouvoir poser le pied à terre. Une situation que l’Arlonais va réussir à mettre à profit. "Le médecin ne m’a pas interdit de faire de la musculation et j’ai travaillé en étant suspendu aux prises", explique ce dernier. "Chose que l’on avait prévue dans le programme avec mon entraîneur. C’était 100 % de la force et j’ai travaillé dur pendant cette période. Je pense que ça m’a permis de passer un cap."

Après un stage en Autriche de deux semaines, le voilà engagé aux championnats de Belgique. Mais pas question de ne pas se montrer ambitieux. En effet, pour pouvoir participer aux prochains rendez-vous internationaux, il lui fallait terminer en ordre utile. "Il y a six places en équipe nationale pour les Coupes du Monde et trois étaient déjà prises via d’autres compétitions", précise Sébastien. "Donc, je devais quelque part aller chercher une place dans le Top 3 restant pour avoir ma place. Et même si je n’étais pas à 100 % à cause de ma cheville qui était encore gonflée et raide, j’avais de réelles ambitions. Les qualifications étaient parfaites puisque je suis le seul à terminer les deux voies. Par contre, la voie de la finale ne me convenait pas trop. J’ai débuté avec du stress, j’ai subi la voie… et puis ça a été progressivement un peu mieux et je me suis retrouvé à la même prise que Simon Lorenzi a manquée. Si je passais le mouvement, le titre était pour moi. Et c’est passé !"

Un deuxième titre chez les élites après celui de 2014 et le plein de confiance avant d’aborder les prochaines Coupes du Monde. "Les Coupes du Monde débuteront au début du mois de juillet avec la Suisse, deux fois en France et en Italie. Puis en septembre, le Championnat du Monde en Autriche et encore une Coupe en Slovénie. Je sais où je me situe même s’il y a encore des progrès à faire. Mon objectif sera chaque fois de me qualifier pour les demi-finales (NdlR : les 26 premiers des qualifs) et puis, pourquoi ne pas aller chercher une place dans le Top 15."