Sports US

Les New England Patriots affronteront les Philadelphia Eagles ce dimanche lors du Superbowl.

Evénement sportif et show devenu planétaire, ce 52e Superbowl aura une résonnance particulière pour Chris Long. Le défenseur des Eagles de Philadelphie faisait en effet partie de la bande à Tom Brady, l'année dernière, lorsque le Californien a remporté son 5e Superbowl. Ce beau bébé d'1,91 m et de 122 kg a en tout cas l'occasion le 4 février de remporter une nouvelle fois le titre suprême. Chris Long aura de toute manière déjà marqué les esprits et la NFL cette année. Pour un défenseur, c'est pas mal, surtout en football américain. Mais ce n'est pas pour ses indéniables qualités athlétiques dont on en a parlé. C'est son grand cœur qui est son véritable atout.

Tout a commencé avec un simple geste, alors qu’un de ses équipiers brandissait le poing durant l’hymne national, en guise de protestation face au président américain Donald Trump. Une main sur le coeur, Long a utilité l’autre pour la mettre sur l’épaule de Malcolm Jenkins. "Ce petit geste, pour moi, était raccord avec ce que je pense être juste", soulignait Long, alors mis en lumière. "Je tenais à cela car, à mes yeux, je me tenais debout pour montrer mes espérances quant à l’avenir possible de l’Amérique."


Son geste a été apprécié par son équipier. "Plus d’hommes blancs devraient montrer qu’ils sont nos alliés quand il est question d’égalité et de justice sociale", soulignait de son côté Jenkins.

Investi depuis toujours dans l’aide aux enfants défavorisés, Chris Long a posé ensuite un geste fort, très fort, incitant d’autres footballeurs américains à faire de même. Il a en effet donné son salaire annuel aux enfants de Saint-Louis, Boston et Philadelphie, soit les trois villes où il a joué lors de sa carrière en NFL, longue déjà de dix saisons. "Ma maman a toujours été impliquée de manière importante dans la collecte d’argent à travers le club ‘Garçons et Filles’ de ma ville natale", expliquait le natif de Charlottesville, lorsqu’on lui a demandé les raisons de son geste généreux et altruiste. "De plus, mon père, qui a joué en NFL, a grandi avec beaucoup moins de facilités que ce que j’ai eu. Il m’a donné ce que j’ai eu grâce au football. Il me semblait dès lors être de ma responsabilité de redonner un peu de ce que j’ai eu grâce à ce sport..."

Très touché par les marches des nationalistes blancs qu’il y a eu à Charlottesville l’année dernière, Chris Long a senti qu’il était temps de faire barrage. "Cela vous réveille", assure Long, aidé dans ses actions charitables par sa femme, Megan. "Vous pensez être conscients de ce genre de choses mais votre sentiment de colère, finalement grandit. Il faut réparer certaines choses dans ce pays..."

Long ne se contente pas d’aider les enfants de son pays, il pense également à ceux qui sont encore plus défavorisés. Son organisme de bienfaisance ‘Waterboys’ a ainsi recueilli 1,6 million de dollars pour construire 29 puits alimentés à l'énergie solaire; ils fournissent de l'eau potable à des communautés entières d'Afrique de l'Est. "Je pense juste que nous avons eu de la chance et je veux donner donner aux gens les opportunités que j’ai eues", dit-il encore modestement. "Je ne peux pas imaginer notre fils Waylon ne pas avoir tout ce qu’il aura. Et depuis que je suis devenu papa, j’ai l’impression de voir mon enfant dans les yeux de celui qui en a besoin..."