Omnisports

Pour l’Allemand Timo Boll, déjà vainqueur en 2005, c’est bien l’actuel numéro un mondial qui est le favori de la compétition.

A 37 ans, l’ancien double vainqueur de cette coupe du monde a débarqué à Liège en toute décontraction avec sa petite famille. Il n’est pas le favori de l’épreuve ce qui lui retire une certaine pression mais il n’est reste pas moins motivé par ce challenge.

Timo Boll, on vous retrouve particulièrement détendu pour votre troisième présence à Liège.

Oui. Le stress viendra sans doute à l’approche de mon premier match mais en attendant, je retrouve mes marques ici à Liège. Je suis content de retrouver cette salle qui ne me laisse que des bons souvenirs puisque je me suis imposé ici en 2005 et que j’ai atteint la finale lors de la deuxième édition en 2008.

Une compétition qui ne se déroule pas trop loin de chez vous et de l’Allemagne. Ca vous assure la présence de pas mal de supporters ?

Clairement, on a toujours pas mal de monde qui nous suit en compétition mais je pense aussi que le public belge sera présent pour moi. Je me souviens que ça avait déjà été le cas lors de mes deux confrontations face à Wang Hao en finale.

Et un joueur chinois, vous risquez bien d’en retrouver sur votre chemin lors de cette compétition…

Ma Long est clairement le favori de la compétition. C’est un joueur qui se prépare en fonction des grosses compétitions et il répond souvent présent. Il sera très difficile de l’empêcher de s’imposer une troisième fois. Maintenant, il y a son compatriote et quelques joueurs derrière qui sont là également avec de l’ambition.