Omnisports

La Brabançonne a dévoilé son programme et le célèbre Ironman n'y figure pas...

Surprise, ce vendredi midi, dans le petit monde du triathlon belge. Alexandra Tondeur a révélé qu'elle ne participerait pas à l'Ironman d'Hawaï ! Mais ce n'est pas tout... La Brabançonne a, en effet, bouleversé toute sa structure, quittant l'équipe pro Itzu Tri Team et son entraîneur, Luc Van Lierde. Alex a, en quelque sorte, repris sa liberté, privilégiant l'approche humaine.

« Itzu fut une expérience intéressante, mais je me suis aperçue que pratiquer le triathlon en équipe ne me convenait pas. Je n'étais pas libre de choisir mes compétitions, peu nombreuses alors que j'aime me retrouver au départ d'une épreuve. Mais je ne regrette rien. J'ai été bien conseillée, même si les entraînements de Luc Van Lierde ne correspondait sans doute pas à ce dont j'avais vraiment besoin. »

19e il y a deux ans, à Hawaï, Alexandra avait dû se contenter d'une 27e place l'année dernière. « J'étais bien préparée, mais des détails ont causé ma perte. Par manque de moyens financiers, je suis arrivée sur place trop tard. Mon plan alimentaire n'était pas prêt non plus. Bref, ce fut une aventure très éprouvante à la fois physiquement et mentalement. J'ai quand même perdu six kilos pendant l'épreuve. Je ne veux pas revivre ça ! C'est pourquoi, avec mon nouvel encadrement, j'ai décidé de repartir sur d'autres épreuves du circuit international. Mes objectifs : le Mondial ITU (International Triathlon Union) et l'Euro sur longues distances, à Madrid (23/09), et sur moyennes distances, à Ibiza (26/10). »

Confiant sa préparation à Alexandre Abel pour le vélo et à Fernand Brasseur pour la course à pied, Alexandra Tondeur a également décidé de gérer elle-même ses entraînements de natation. « Avec la blessure à l'épaule qui m'a privée de triathlon entre 2011 et 2013, je préfère m'entraîner aux sensations, accomplir les séances dont je pense avoir besoin. Et j'espère, alors, revenir plus forte en 2019. Car je n'ai pas rayé Hawaï de mes rêves. Je veux simplement que ce ne soit plus le cauchemar que ce fut l'an dernier. »

Nouvelle structure, nouveau programme, nouvelles ambitions, donc, pour Alexandra...