Autres sports Double vainqueur de l’Ironman d’Hawaï, le Brugeois de 47 ans fonde son équipe.

Ça y est ! Huit ans après Uplace, la Belgique compte une nouvelle équipe pro de triathlon : Itzu Tri Team . À l’initiative, un chef d’entreprise, passionné de la discipline, Koen Janssen, et une ancienne star de celle-ci, toujours dans le coup, Luc Van Lierde. À 47 ans, le Brugeois, double vainqueur de l’Ironman d’Hawaï et ex-recordman du monde, réalise son rêve. "J’entraîne quelques triathlètes, de plusieurs nationalités, mais, ici, ce n’est pas pareil. Avec l’aide de Koen Janssen, j’ai l’opportunité de fonder mon équipe où je mettrai tout en œuvre pour atteindre les objectifs des triathlètes que j’ai choisis. Pour le moment, ils sont quatre avec des profils très, très différents, sauf pour Alexandra (Tondeur) et Saleta (Castro) , qui sont toutes deux focalisées sur les longues distances."

Autant le préciser d’emblée : la philosophie de Itzu Tri Team n’a rien à voir avec celle de Uplace, devenu BMC-Etixx, qui ne compte d’ailleurs plus qu’un triathlète belge, Bart Aernouts, huitième du dernier Ironman d’Hawaï. "Sans vouloir lui jeter la pierre, BMC-Etixx est une formation qui regroupe des triathlètes confirmés, des noms, comme Bart Aernouts, bien sûr, Will Clarke et Romain Guillaume, que j’entraîne également, ou encore Liz Blatchford, côté féminin. Ce n’est pas le cas de Itzu Tri Team , dont le projet est d’amener des triathlètes, jeune comme Amber Rombaut ou moins jeune comme Alexandra Tondeur, au plus haut niveau."

À 29 ans, la Brabançonne a bouleversé sa structure, en juin dernier, rejoignant Luc Van Lierde qui l’a, bien entendu, reprise dans son équipe. "2016 fut pour moi une saison délicate au cours de laquelle j’ai pris part à beaucoup d’épreuves, trop peut-être puisque je suis arrivée fatiguée à l’ Ironman d’Hawaï", explique Alex. "Mais quelle expérience ! Avec un Top 20 à la clé."

19e, en effet, Alexandra en a épaté plus d’un, mais pas Luc qui a rapidement jaugé son potentiel et qui est bien décidé à l’amener plus haut encore.

À peine rentrée d’un stage à Lanzarote, où elle a côtoyé l’Espagnole Saleta Castro, sa nouvelle coéquipière, Alexandra a pris connaissance de son programme de la saison avec un premier rendez-vous important, le 2 avril, à l’Ironman d’Afrique du Sud. "Il est évident que mon programme sera moins lourd cette année que l’an dernier. Mais attention : la qualification pour Hawaï se jouera sur quatre et non plus cinq épreuves ! Il ne faudra donc pas se louper…"

Souriant à ses côtés, Luc Van Lierde enchaîne : "Nous avons un plan A , mais aussi un B , un C , un D . C’est à ça que je sers !"

Partager son immense expérience, même avec la benjamine, Amber Rombaut, qui s’alignera, elle, à l’une ou l’autre occasion sur la distance olympique. "Il ne faut pas brûler les étapes !" conclut le coach, particulièrement heureux dans sa nouvelle fonction.